RENCONTRER DIEU ?
    Laisse-toi aimer et
sauver par Dieu...

    Let God loveU & saveU
    Qui est le Christ pour toi?
    Mène une vie nouvelle!
   
   PRENDS LES MOYENS!
    Parole de Dieu - Bible
    Parole - Les bases
    Parole - Lectio Divina
    TOP 100 - versets
    Paroles de Bénédiction
    Prière
    Prière d'Adoration
    Prière - Oraison
    Prière du coeur
    Prière vs distractions
    Prière: dévotions?
    Prière de délivrance
    Prière pour l'étude
    Prière de repentir
    Pardon de Dieu
    Eucharistie, ouak?
    Eucharistie, ouak? 2
    Eucharistie: préparation-digestion
    Eucharistie fréquente
    Eucharistie Latin-Fr
    Accompagnement
   
  ACTU
    "STARS" chrétiennes
    JP II: saint?
    Ste Faustine-Miséricorde
    VIDEO: LE témoignage
    Paroles du pape
aux Jeunes
    JMJ
    Hymne Cracovie 2016
    Prière pour les
Musulmans
    Martyrs d'aujourd'hui
    Prière pour l'unité
des Chrétiens
    Prière pour l'étude
    Horoscope chrétien...
 
  FIANCAILLES - COUPLE - AMOUR VRAI
    Adultère - Divorce
- Fidélité
    Chasteté du couple
    Couple - Mariage
    Couple - Dialogue
    Crises du couple
    Fiançailles, ou pipeau?
    Fiançailles
    Fiançailles - comment
    Fiançailles à 3?
    Se fiancer ou cohabiter?
    Prière - renouvellement
    Sexualité
    Sexualité 2
    Sexualité: contraception?
      
  LIENS
 
 

QUI SOMMES-NOUS ?


contact@jesus1.fr
Suivre la vie du site RSS 2.0
   
 

Bible Segond - Recherche:


   
  CALENDRIER liturgique
perpétuel - Lectures des:
  - Dimanches
    - Semaines

    Saints du jour (Nominis)
    Saints orthodoxes
 



Baptême : en vivre tous les jours

   

Sens du baptême

Le baptême n’est pas un certificat assurant que tu as "coché une case" dans ta vie, mais une alliance pour chaque instant, entre Dieu et toi, ce qui implique des engagements réciproques.
Le baptême est la porte d’entrée dans la vie de la grâce qu’a voulue le Christ par les sacrements, et la garantie de l’accès continuel à Dieu pour celui qui accepte de coopérer à cette grâce.
Le baptême est le gage de ta confiance en Dieu te garantissant l’accès à ses trésors si ton cœur demeure droit et ouvert à Celui qui a eu l’initiative de cette alliance (1Jn 4,19) et a confié à l’Eglise la mission de la proposer à tous (Mt 28,19).
Tertullien : On ne naît pas chrétien [une fois pour toutes], on le devient [à chaque respiration].
Ne te contente pas d’être mouillé une seule fois par l’eau du baptême, mais mouille-toi sans cesse pour Jésus et pour les âmes…
Péguy : Toute une vie suffit à peine pour que l’eau de notre baptême descende de notre tête jusqu’à nos pieds.
Le baptême est un grand bain initial, mais qui ne peut dispenser celui qui désire garder "la bonne odeur du Christ" (2Co 1,15) de prendre ensuite d’autres "petites" douches régulièrement par les autres sacrements reçus avec foi.
La grâce du baptême est une semence qui a besoin de croître et se répandre.

1.Comme chacun des 7 sacrements, le baptême est explicitement voulu (institué et demandé) par le Christ :
Mt 28,19 Allez donc, de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit.
Mc 16,16 Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé.
Jn 3,5 Nul s’il ne naît d’eau et d’Esprit ne peut entrer dans le Royaume de Dieu.

2. Effets du baptême sur ta personne :
- Le baptême efface le péché originel (Rm 5,12) et pardonne tes péchés personnels
Ac 2,38 Convertissez-vous ! Que chacun de vous reçoive le baptême au nom de Jésus-Christ pour le pardon de ses péchés, et vous recevrez le don du Saint-Esprit.

- Il te prépare au combat après la traversée de la mer rouge (Ex 14) viennent les épreuves du désert ; la différence est que les ennemis ne viennent plus par derrière mais en face, et que si tu l’acceptes, Dieu demeure avec toi pour te conduire jour et nuit.

- Il figure la Résurrection et t’en donne l’espérance
Irénée dem. 3 : Le Baptême est le sceau de la vie éternelle. (Augustin, ep. 98,5, PL 33,362 : Dominicus character)

- Effets ontologiques : le baptême te rend :
* une création nouvelle (2Co 5,17)
Ne sois pas débile, mais indélébile… le baptême te marque du sceau ineffaçable de Dieu : tu es configuré et incorporé au Christ : tu restes libre de refuser la grâce tous les jours de ta vie, mais aucune autre créature ne peut faire de mal à ton âme.
(configuration= ressemblance d’abord intérieure puis extérieure)

* enfant adoptif de Dieu (cf. Ga 4,5-7)
Jn 17,3 La vie éternelle consiste à connaître le seul vrai Dieu et Jésus Christ qu’il a envoyé

* participant de la nature divine (2P 1,4)

* membre du Christ (cf. 1Co 6,15 ; 1Co 12,27)

* cohéritier avec Lui (Rm 8,17)

* temple de l’Esprit Saint (cf. 1Co 6,19).
Rm 5,5 L’Esprit-Saint nous a été donné.
Imite donc le Christ lui-même qui a demandé à Jean de recevoir son baptême
Lc 3,22 et l’Esprit Saint descendit sur lui sous une forme corporelle, comme une colombe. Et une voix partit du ciel : "Tu es mon fils ; moi, aujourd’hui, je t’ai engendré."
Ambroise sacr. 2,6, PL 16,425C : Vois où tu es baptisé, d’où vient le Baptême, sinon de la croix du Christ, de la mort du Christ. Là est tout le mystère : il a souffert pour toi. C’est en lui que tu es racheté, c’est en lui que tu es sauvé, et, à ton tour tu deviens sauveur.

3. Responsabilité du baptisé : les trois dons, devoirs ou fonctions (munus, munera) du baptisé :
Le baptême étant ton entrée dans l’Alliance de Dieu avec son peuple, il te confère des trésors inestimables mais aussi des responsabilités :
Demander le baptême= demander la sainteté. Dieu tout-puissant peut le faire si tu co-opères (1Co 3,9).
1P 1,15 à l’exemple du Saint qui vous a appelés, devenez saints, vous aussi, dans toute votre conduite, 16 selon qu’il est écrit : Vous serez saints, parce que moi, je suis saint.
Le baptême t’a rendu :
- prêtre :
Rm 12,1 Je vous exhorte, frères, par la miséricorde de Dieu, à offrir vos personnes en hostie vivante, sainte, agréable à Dieu : c’est là le culte spirituel que vous avez à rendre.

- prophète : pour la mission, et pas sans formation (on met parfois 20 ans de sa vie à préparer sa vie professionnelle à l’école et l’université, a fortiori il est juste et bon de se former continuellement pour la vie éternelle). Soit la stimulation de la Foi (la sienne et celle des autres), soit la simulation
1Co 9,16 Annoncer l’Évangile en effet n’est pas pour moi un titre de gloire ; c’est une nécessité qui m’incombe. Oui, malheureux suis-je, si je n’annonce pas l’Évangile !

- roi : tu as reçu et tu es appelé à exercer chaque jour l’autorité divine sur toi-même, le monde, satan.
Rm 8,17 Nous sommes enfants, et donc héritiers ; héritiers de Dieu, et cohéritiers du Christ, puisque nous souffrons avec lui pour être aussi glorifiés avec lui… 30 ceux qu’il a justifiés, il les a aussi glorifiés.
Ph 3,3 C’est nous qui sommes les circoncis, nous qui offrons le culte selon l’Esprit de Dieu et tirons notre gloire du Christ Jésus, au lieu de placer notre confiance dans la chair.

4. Les quatre symboles présents dans la liturgie, exprimant aussi ce qu’est le baptême :
- L’eau est le symbole de la vie nouvelle dans le Christ.

- Le vêtement blanc symbolise que le baptisé a "revêtu le Christ" (Ga 3,27) : est ressuscité avec le Christ.
Pseudo Hippolyte : En remontant du bain de régénération du baptême, tu as rejeté le vêtement de l’esclavage pour revêtir l’adoption. Tu es remonté brillant comme le soleil, rayonnant de justice : fils de Dieu.

- L’huile est le symbole de l’Esprit, de la force, de la santé et de la beauté, parce qu’il est vraiment beau de vivre en communion avec le Christ.
Le Chrême en particulier (huile avec parfum consacrée par l’évêque) évoque le sang sur portes : Ex 12,7 dit "mettre" (tithêmi) , mais la tradition (Justin, Dial 40,1, Méliton Hom 14) : oindre (chriô).
Ct 1,3 L’odeur de tes parfums surpasse tous les aromates.
Ce sceau te garde contre tout mal, car il est le signe de ta ressemblance (participation) à Dieu.
L’huile consacre ; soigne les blessures (cicatrise) ; dans la lutte permet de ne pas donner prise à l’adversaire.

- La flamme du cierge, allumé au cierge pascal, est l’expression de la vérité qui resplendit dans les ténèbres de notre péché personnel et de l’histoire, elle t’indique qui tu es, d’où tu viens, et où (vers Qui) tu vas ! Tu reçois la lumière spirituelle du Christ, Lumière véritable (Jn 8,12) qui te rend aussi lumière du monde (Mt 5,14).
He 10,32"après avoir été illuminé" ; 1Th 5,5 "enfants de lumière"
St Justin : Ce bain est appelé illumination, parce que ceux qui reçoivent cet enseignement (catéchétique) ont l’esprit illuminé.
Clément d’Alexandrie : Baptisés, nous sommes illuminés. Illuminés, nous voilà adoptés comme fils. Adoptés, nous voilà rendus parfaits : nous sommes immortalisés !

5. Le baptême des enfants est la tradition antique de l’Eglise indivise :
Le commandement du baptême (Mc 28,19 ; Ac 22,16..) est universel, sans restriction aux adultes, et procure le moyen du salut (1P 3, 21).
Ac 2,38 Repentez-vous et que chacun de vous soit baptisé…… 39 Car c’est pour vous qu’est la promesse, ainsi que pour vos enfants.
7 raisons appuient cela :

- Depuis Abraham vers 1850 BC, la circoncision se faisait le 8ème jour (Lv 12,3), comme pour Jean-Baptiste et Jésus (Lc 1,59 ; 2,21), et Col 2,1-12 dit que le baptême est ce qui continue à sa manière la circoncision. (Le baptême de Jésus adulte par Jean-Baptiste n’infirme absolument rien, car il ne s’agit pas du tout du baptême au Nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, dans la mort et la résurrection du Christ.)

- L’enfant est une personne bien avant de le manifester par des actes de connaissance et de liberté : le baptême est beaucoup plus un don gratuit de Dieu qu’une adhésion consciente (quel adulte même peut se prétendre bien conscient du mystère ainsi reçu ?) Cf. CdF Pastoralis actio 20,1980. On donne déjà à l’enfant la vie physique, une éducation psychologique et humaine (langue, culture…) sans qu’il ait besoin au début d’accepter ou rejeter consciemment cela, mais parce que c’est essentiel et bon pour lui ; ce serait une grave responsabilité que de priver l’enfant du bien vraisemblablement le plus essentiel, la vie en Dieu, la pleine nature d’enfant de Dieu ?

Le baptême est d’abord un don gratuit, à l’initiative de l’Amour de Dieu qui nous aimés le premier (1Jn 4,19) ; chacun est libre ensuite d’en accueillir ou rejeter les grâces au cours de sa vie.
Dans les Actes des Apôtres (10,48 ; 16,15.33 ; + 1Co 1,16), les familles entières se font baptiser, sans aucune condition d’âge.

- La Foi réclame l’adhésion de l’intelligence rationnelle mais la dépasse (puisqu’elle a Dieu lui-même pour source et pour objet) : le tressaillement de Jean-Baptiste dans le sein d’Elisabeth (Lc 1,41) témoigne qu’une "conscience d’amour" est capable de reconnaître le Christ comme Seigneur, même au stade de l’embryon ! L’esprit du monde tend depuis toujours à idolâtrer l’intelligence rationnelle, alors que des handicapés mentaux peuvent être nos maîtres en foi et charité. La foi est une expérience d’adhésion de tout l’être bien avant d’être un assentiment cérébral.

Il est absolument indispensable à partir de l’âge de raison de catéchiser et de former sa foi toute la vie, car la raison peut atteindre Dieu, mais elle ne pourra jamais l’englober (et c’est un paradoxe, que ceux qui exigent une formation avant le baptême soient eux même dans l’ignorance de la Parole de Dieu telle que l’a reçue l’Eglise depuis les origines).

Lc 18,15 On lui apportait des petits enfants… Mt 19,14 Laissez venir à moi les petits enfants (paidia) ; et Jésus ne dit nulle part pas "mais ne les baptisez pas". L’Ecriture ne mentionne en aucun passage que les enfants doivent d’abord professer avec leur intelligence rationnelle "Jésus-Christ comme Seigneur et Sauveur personnel". Jésus dit (Lc 18,16) : "Le royaume de Dieu est à eux", et pas "la Foi pleinement conscientisée et cérébrale est nécessaire au salut sauf pour les enfants et handicapés mentaux" : les enfants sont sauvés en étant dispensés de la conscience intellectuelle de la Foi, plutôt que du baptême.

- Jésus évoque de toute manière régulièrement la foi de quelqu’un bénéficiant à quelqu’un d’autre (eg : Mt 8,13, 15,28, 17,15–18, Mc 9,17–29, Lc 8,49–55)

- Le baptême n’est pas une cérémonie ratifiant une conviction personnelle d’avoir cru et d’être sauvé, il est un sacrement, c’est-à-dire d’abord un don de Dieu, un moyen communiquant la grâce de croire et d’être sauvé.

- La suprême responsabilité des parents, avant même la santé physique et les études de leurs enfants, et de leur permettre la vie éternelle (cf. Mc 16,16). De même, les bons parents donnent à leur petit enfant une langue natale, le choix d’une école et d’un médecin avant qu’il puisse lui-même raisonnablement en décider. Tout parent sachant que son enfant est né avec une certaine difficulté, si petite soit-elle, chercherait au plus vite le remède à lui donner. S’il s’agit d’une saleté matérielle, combien plus pour une saleté spirituelle ; s’il s’agit d’une difficulté de croissance physique, combien plus pour la croissance spirituelle. Puisque le baptême efface le fardeau du péché originel dont l’être humain hérite, il s’agit d’un urgent et important devoir, qui fait ainsi entrer pleinement l’enfant dans la famille de Dieu.

- Dans l’Histoire, plusieurs schismes comme les Pélagiens, Vaudois et Cathares ont déjà refusé le baptême des enfants, mais dans tout le reste de l’Eglise, on a uniquement des traces unanimes du baptême des petits enfants (Origène Hom sur Lv 8,3,11 ; Concile de Carthage 253 ; Augustin Interprétation littérale de la Genèse 10,23,39 ; concile d’Orange II 529…).

Document officiel de l’Eglise pour le baptême des enfants -Congrégation pour la doctrine de la Foi- avec les sources : Pastoralis Actio, 1980

Word - 78.5 ko




Citations
St Louis : La dignité d’enfant de Dieu que j’ai reçu au baptême est bien plus gde que la dignité de roi [terrestre]. Je perdrai à la mort la dignité de roi [terrestre], mais comme enfant de Dieu j’obtiendrai la vie éternelle.
Augustin / Jn 15,3 :« Déjà, leur dit-il, vous êtes purs, à cause des paroles que je vous ai dites. » … Parce que, dans l’eau du baptême, c’est la parole qui purifie. Otez la parole, et l’eau n’est plus que de l’eau ordinaire.
Léon le Grand, pape de 440 à 461 : Chrétien, prends conscience de ta dignité. Puisque tu participes maintenant à la nature divine, ne dégénère pas en revenant à la déchéance de ta vie passée. Rappelle-toi à quel chef tu appartiens, et de quel corps tu es membre. Souviens-toi que tu as été arraché au pouvoir des ténèbres pour être transféré dans la lumière et le royaume de Dieu. Par le sacrement de baptême, tu es devenu temple du Saint-Esprit.
Grégoire de Nazianze, or. 40,3-4 : PG 36,361C : Le Baptême est le plus beau et le plus magnifique des dons de Dieu... Nous l’appelons don, grâce, onction, illumination, vêtement d’incorruptibilité, bain de régénération, sceau, et tout ce qu’il y a de plus précieux. Don, parce qu’il est conféré à ceux qui n’apportent rien ; grâce, parce qu’il est donné même à des coupables ; Baptême, parce que le péché est enseveli dans l’eau ; onction, parce qu’il est sacré et royal (tels sont ceux qui sont oints) ; illumination, parce qu’il est lumière éclatante ; vêtement, parce qu’il voile notre honte ; bain, parce qu’il lave ; sceau, parce qu’il nous garde et qu’il est le signe de la seigneurie de Dieu .
Baptistère St Jean de Latran, sur l’entablement des colonnes de porphyre, inscription que fit graver, vers 435, le pape Sixte III :
Ici naît pour le ciel un peuple de race divine
Engendré par l’esprit fécondateur de ces eaux.
Ici est la source de vie qui lave tout l’univers,
Jaillissant de la plaie du Christ.
Cette eau que reçoit le vieil homme
Fait surgir l’homme nouveau.
Entre ceux qui renaissent, aucune différence.
Un seul baptême, un seul esprit, une seule foi.
Ils sont Un.

Cyrille de Jérusalem Catéches 21,1-3, PG 33,1087s : Le prophète Isaïe, faisant parler le Seigneur, disait de lui (61,1) : L’Esprit du Seigneur est sur moi ; car il m’a consacré par la chrismation ; il m’a envoyé porter la bonne nouvelle aux pauvres.
En effet, le Christ n’a pas été chrismé par les hommes d’une huile ou d’un parfum matériels. Mais c’est le Père qui, l’ayant consacré d’avance comme le Sauveur du monde, l’a marqué de l’Esprit Saint, comme le dit saint Pierre : Jésus de Nazareth, que Dieu a chrismé d’Esprit Saint. Et le prophète David proclamait : O Dieu, ton trône est pour les siècles des siècles : c’est un sceptre de droiture, le sceptre de ta royauté. Tu aimes la justice et tu hais l’impiété ; c’est pourquoi Dieu, ton Dieu, t’a consacré d’une huile d’allégresse, de préférence à tes rivaux. Le Christ a été marqué par l’huile spirituelle d’allégresse, c’est-à-dire par l’Esprit Saint, qui est appelé huile d’allégresse parce qu’il est l’auteur de l’allégresse spirituelle ; et vous, vous avez été oints de parfum, vous êtes devenus participants et compagnons du Christ.
Mais ne va pas t’imaginer que ce parfum est quelque chose d’ordinaire. En effet, de même que le pain de l’Eucharistie, après l’invocation pour obtenir le Saint-Esprit, n’est pas communion au pain, mais au corps du Christ, de même ce saint parfum, après l’invocation pour obtenir le Saint-Esprit, n’est plus un parfum ordinaire et, pourrait-on dire, commun. Il est don spirituel du Christ, devenu, par la présence de l’Esprit Saint, agent efficace de sa divinité. C’est de ce parfum qu’on te chrisme symboliquement sur le front et les autres organes des sens. Tandis que ton corps est oint de parfum visible, l’âme est sanctifiée par le saint et vivifiant Esprit.

Archimandrite Placide Deseille : Quand nous recevons ce sacrement, nous obtenons la grâce du Saint-Esprit. Elle répand en nous une lumière et une force intérieures qui nous rendent capables de rompre avec le mal, de repousser les tentations de l’égoïsme, de l’esprit de jouissance et de domination. C’est en ce sens que le baptême nous fait mourir au péché et ressusciter avec le Christ pour une vie nouvelle. Mais le baptême ne nous communique pas cette vie nouvelle dans son état achevé, dans sa pleine maturité. Il nous en donne seulement le germe, et cette semence déposée dans nos cœurs ne peut croître et se développer que si nous y apportons librement notre concours. Le baptême laisse subsister en nous un attrait pour les plaisirs et les satisfactions égoïstes. Il faut donc que, en écoutant la Parole de Dieu telle qu’elle nous est transmise dans l’Église et en suppliant dans la prière le Seigneur de nous venir en aide, nous fassions violence à nos tendances mauvaises pour obéir à ce que Dieu nous demande, même si nous n’en ressentons ni le goût, ni l’envie. En effet, à ce stade de la vie spirituelle, nous ne pouvons pas encore avoir conscience de cette vie nouvelle qui nous habite, nous ne pouvons pas encore éprouver d’une façon sensible le goût du bien, l’attrait pour les choses d’en haut. L’éveil de cette "sensibilité spirituelle" est un don que Dieu n’accorde ordinairement qu’à ceux qui ont longuement mené le "combat invisible". En attendant, seule la foi en la Parole de Dieu nous permet de connaître avec certitude ce qui est bien et ce qui est mal, et la grâce nous vient en aide d’une façon réelle, mais que nous ne "sentons" pas.




Annnexe : Sens de la LUMIERE dans l’Ecriture et la tradition
Ex 10,21 ; 13,21 ; Is 9,2 Peuple assis dans la nuit de l’ignorance
Ps 27,4 Le S est ma lumière et mon salut, de qui aurais-je crainte ?
Ps 36,10 En toi est la source de vie, par (en) ta lumière nous voyons la lumière (= Dans le Fils nous voyons le Père)
Ps 112,4 La lumière s’est levée dans les ténèbres pour les hommes au coeur droit Cf. Transfiguration
Ps 118,28 Le Seigneur est Dieu, il nous a donné la lumière
Sg 7,26 La Sagesse est un reflet de la lumière éternelle, un miroir sans tache de l’activité de Dieu, une image de sa bonté. Reflet du Père
Sg 27,29s Lumière éternelle
Tb 13,11 Une vive lumière se répandra jusqu’aux extrémités de la terre
Ps 34,6 LXX Approchez-vous de Lui ! soyez illuminés, et votre visage ne sera plus dans la honte
Ml 3,20 Mais pour vous qui craignez mon Nom, le soleil de justice brillera, avec la guérison dans ses rayons ; vous sortirez en bondissant comme des veaux à l’engrais.
Ps 19,7 Rien n’est caché à sa chaleur
Is 9,2 Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière, elle s’est levée pour sur tous ceux qui habitaient les ombres de la mort
Is 60,1 Debout, lève-toi Jérusalem, car la lumière qui est ta lumière et qui est l’éclat resplendissant du Seigneur a brillé sur toi, resplendit.
2Co 4,6 En effet le Dieu qui a dit : Que des ténèbres resplendisse la lumière, est Celui qui a resplendi dans nos coeurs, pour faire briller la connaissance de la gloire de Dieu, qui est sur la face du Christ.
Ep 1,18 Puisse-t-il illuminer les yeux de votre coeur pour vous faire voir quelle espérance vous ouvre son appel, quels trésors de gloire renferme son héritage parmi les saints
Ep 5,8 Jadis vous étiez ténèbres, mais à présent vous êtes lumière dans le Seigneur ; conduisez-vous (marchez) en enfants de lumière ;
Jn 3,19 Et tel est le jugement : la lumière est venue dans le monde et les hommes ont mieux aimé les ténèbres que la lumière, car leurs oeuvres étaient mauvaises.
Ap 9,4 enveloppe Paul dans conversion
Ac 12,7 lumière lors de la visite de l’ange et libération de Pierre
Rm 13,12 La nuit est avancée. Le jour est arrivé. Laissons là les oeuvres de ténèbres et revêtons les armes de lumière.
1P 2,9 Mais vous, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, pour proclamer les louanges de Celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière,
2P 1,19 Ainsi nous tenons plus ferme la parole prophétique : vous faites bien de la regarder, comme une lampe qui brille dans un lieu obscur, jusqu’à ce que le jour commence à poindre et que l’astre du matin se lève dans vos coeurs.
1Jn 2,8 Et néanmoins, encore une fois, c’est un commandement nouveau que je vous écris - ce qui est vrai pour vous comme pour lui - puisque les ténèbres s’en vont et que la véritable lumière brille déjà.
Tb 5,9 cécité mort
Jn 1,4 Dans le Verbe était la vie, et la vie était la lumière des hommes.
// 2Tm 1,10 Notre SJC a fait briller la vie et l’immortalité par l’Evangile.
Jn 1,9 Le Verbe est la lumière véritable, venue dans le monde pour éclairer tout homme.
-> Surpasse absolument toutes les lampes et tous les astres.
1Th 5,19 N’éteignez pas l’Esprit
Jn 8,12 Je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres mais il aura la lumière de la vie. (puis Jn 9,5 : guérit aveugle né). A la fête des tentes (rites lumière)
Jn 12,35 Jésus leur dit : " Pour peu de temps encore la lumière est parmi vous. Marchez tant que vous avez la lumière, de peur que les ténèbres ne vous saisissent : celui qui marche dans les ténèbres ne sait pas où il va.
36 Tant que vous avez la lumière, croyez en la lumière, afin de devenir des fils de lumière. " … 44 Jésus a dit, il l’a clamé : " Qui croit en moi, ce n’est pas en moi qu’il croit, mais en celui qui m’a envoyé,
45 et qui me voit, voit celui qui m’a envoyé. 46 Moi, lumière, je suis venu dans le monde, pour que quiconque croit en moi ne demeure pas dans les ténèbres.
Jn 14,8-9 Qui m’a vu a vu le Père
1Jn 1,1 Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé, ce que nos mains ont touché du Verbe de vie ; 2 - car la Vie s’est manifestée : nous l’avons vue, nous en rendons témoignage et nous vous annonçons cette Vie éternelle, qui était tournée vers le Père et qui nous est apparue - 3 ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons, afin que vous aussi soyez en communion avec nous. Quant à notre communion, elle est avec le Père et avec son Fils Jésus Christ.
4 Tout ceci, nous vous l’écrivons pour que notre (ou votre) joie soit complète. 5 Or voici le message que nous avons entendu de lui et que nous vous annonçons : Dieu est Lumière, en lui point de ténèbres.
6 Si nous disons que nous sommes en communion avec lui alors que nous marchons dans les ténèbres, nous mentons, nous ne faisons pas la vérité. 7 Mais si nous marchons dans la lumière comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes en communion les uns avec les autres, et le sang de Jésus, son Fils, nous purifie de tout péché. 8 Si nous disons : " Nous n’avons pas de péché ", nous nous abusons, la vérité n’est pas en nous.
1Jn 2:10 Celui qui aime son frère demeure dans la lumière et il n’y a en lui aucune occasion de chute.
Mt 4,16//Is 8,23s Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière
Vérité, Parole, révélation de l’amour infini de Dieu
Le propre de la lumière est d’illuminer.
Mt 5,14 Vous êtes la lumière du monde (participation au Christ)
Lc 2,32 Lumière pour éclairer les nations. (Maintenant S tu peux laisser ton serviteur s’en aller dans la paix....)
Lc 1,78 Soleil levant d’en haut venu nous visiter, 79 pour illuminer ceux qui demeurent dans les ténèbres et l’ombre de la mort, afin de guider nos pas dans le chemin de la paix.
Ep 5,8 Jadis vous étiez ténèbres... Vivez comme des enfants de lumière...
1Th 5,19 L’Esprit est lumière qu’il ne faut pas éteindre
He 6,4 : baptisés = "ceux qui ont été une fois illuminés"
Lampe à huile :
Mt 25,1 se munir d’huile pour aller à la rencontre de l’époux
Huile : miséricorde du samaritain pour oindre blessures de l’homme attaqué par les brigands
Dans le royaume de Dieu :
Ap 21,23 La ville peut se passer de l’éclat du soleil et de celui de la lune, car la gloire de Dieu l’a illuminée, et l’Agneau lui tient lieu de flambeau.
Ap 22,4 ils verront sa face, et son nom sera sur leurs fronts. 5 De nuit, il n’y en aura plus ; ils se passeront de lampe ou de soleil pour s’éclairer, car le Seigneur Dieu répandra sur eux sa lumière, et ils régneront pour les siècles des siècles.
Athanase : Le Père est lumière, le Fils est son éclat, et dans le Fils par l’Esprit, nous sommes illuminés.
Prière des premiers chrétiens : Splendeur de la gloire du Père
Née de la lumière et portant la lumière
Lumière de lumière et source de lumière
Et jour illuminant le jour
Viens à nous, soleil véritable,
Etincelant pour tous les siècles
Pénètre nos intelligences
Des rayons de ton Esprit saint…



   
  FORMATION - RESSOURCES SPI
    Abandon à Dieu -Confiance
    Amour de Dieu pour toi
    Amoureux?
    Anges Gardiens
    Anthropologie chrétienne
    Apologétique biblique
    Apparitions: que sont-ce?
    Argent et Dieu
    Art et Foi
    Avent
    Baptême: en vivre.
    Bonheur et Joie
    Carême
    Charité: priorité
    Chasteté, et quoi encore?
    Chasteté vs pornographie
    Christ prophétisé 300*
    Coeur de Jésus
    Combat spirituel
    Combat: prière
    Conciles vs hérésies
    Conscience: écoute-la!
    Corps
    Dîme
    Discerne ton appel
    Dogme = arnaque?
    Douceur vs colère
    Eglise: aime-la!
    Esprit - prières
    Esprit Saint: ton Dieu
    Esprit Saint: charismes
    Evangélise-Action
    Evangiles intro
    Foi
    Foi: checklist
    Foi et Raison
    Foi vs 28 objections
    Humilité
    Incarnation - adorer Jésus
    Jeûne: accueille Dieu
    Jokes
    Liturgie - prière
    Marie
    Marie: Consacre-toi!
    Marie Immaculée ou pas?
    Marie - Le chapelet
    Marie Médiatrice ?
    Marie Mère de Dieu
    Marie - prières
    Marie - titres
    Marie Vierge
    Miracles
    Miséricorde
    Miséricorde: checklist
    Paix du cœur
    Paraboles et discours
    Paul
    Paul - Chrono
    Péché, ou bonheur?
    Pères de l'Eglise
    Prière: positions
    Pureté
    Purgatoire
    Relation humaine
    Repentir joyeux
    Repentir - prières
    Responsable-chrétien
    Résurrection du Christ
    Sainteté pour tous
    Scientifiques chrétiens
    Sectes
    Silence pour aimer
    Statues et images?
    Théocentrisme
    Trinité
    Vérité
    Vie
    Vocation consacrée
    Yoga: prudence...
 

 

 

  ESPAÑOL
    Espíritu Santo
    Eucaristía
    Palabra de Dios
    Resurección de Cristo

 

 

 

© Copyrights Jesus1.fr 2007 - Tous droits réservés