RENCONTRER DIEU ?
    Laisse-toi aimer et
sauver par Dieu...

    Let God loveU & saveU
    Qui est le Christ pour toi?
    Mène une vie nouvelle!
   
   PRENDS LES MOYENS!
    Parole de Dieu - Bible
    Parole - Les bases
    Parole - Lectio Divina
    TOP 100 - versets
    Paroles de Bénédiction
    Prière
    Prière d'Adoration
    Prière - Oraison
    Prière du coeur
    Prière vs distractions
    Prière: dévotions?
    Prière de délivrance
    Prière pour l'étude
    Prière de repentir
    Pardon de Dieu
    Eucharistie, ouak?
    Eucharistie, ouak? 2
    Eucharistie: préparation-digestion
    Eucharistie fréquente
    Eucharistie Latin-Fr
    Accompagnement
   
  ACTU
    "STARS" chrétiennes
    JP II: saint?
    Ste Faustine-Miséricorde
    VIDEO: LE témoignage
    Paroles du pape
aux Jeunes
    JMJ
    Hymnes JMJ: Panama
    Prière pour les
Musulmans
    Martyrs d'aujourd'hui
    Prière pour l'unité
des Chrétiens
    Prière pour l'étude
    Horoscope chrétien...
 
  FIANCAILLES - COUPLE - AMOUR VRAI
    Adultère - Divorce
- Fidélité
    Chasteté du couple
    Couple - Mariage
    Couple - Dialogue
    Crises du couple
    Fiançailles, ou pipeau?
    Fiançailles
    Fiançailles - comment
    Fiançailles à 3?
    Se fiancer ou cohabiter?
    Prière - renouvellement
    Sexualité
    Sexualité 2
    Sexualité: contraception?
      
  LIENS
 
 

QUI SOMMES-NOUS ?


contact@jesus1.fr
Suivre la vie du site RSS 2.0
   
 

Bible Segond - Recherche:


   
  CALENDRIER liturgique
perpétuel - Lectures des:
  - Dimanches
    - Semaines

    Saints du jour (Nominis)
    Saints orthodoxes
 



Charité

   

Amour chrétien

L’amour est l’être-même personnel de Dieu.
Ayant été créé(e) selon l’image de Dieu (Gn 1,26), tu éprouves toi-même que ta nature est d’être aimé(e) et d’aimer.
Une autre expérience que tu peux faire presque aussi souvent (depuis le péché originel) : l’ignorance et le péché. Satan détourne tout ce que Dieu a fait de vrai, beau et bon pour nous faire chuter avec lui.
Pour éviter cela, le Christ qui est la Vérité (Jn 14,6) est venu nous enseigner et nous montrer l’exemple en nous aimant jusqu’à l’extrême (Jn 13,1) : par conséquent l’Amour s’apprend, et c’est même un droit et un devoir universel (ce qui permet d’éviter ignorance, contrefaçon, pulsion, conséquences du péché originel, tentations du démon...). Rien de plus fragile et de plus puissant que l’amour.
Les choses sont créées pour être utilisées et les êtres humains pour être aimés. Le problème dans le monde est que les hommes sont utilisés et les choses sont aimées. Question : où et comment investir la capacité d’amour qui t’habite ?
Si tu ne veux pas une vie médiocre centrée sur toi-même, oriente toutes tes décisions selon la charité.

Qu’est ce que la charité ?
L’amour chrétien est la synthèse de ces trois aspects complémentaires de l’Amour :

1.Erôs
Amour humain naturel, incluant ou n’incluant pas la dimension sexuelle.
Le terme ne se trouve que 2 fois dans l’Ecriture (Pr 7,18 ; 30,16 avec un sens négatif), mais dans la tradition : il y a un erôs noble :
St Ignace d’Antioche aux Romains 7,2 : "Mon amour (erôs) a été crucifié et il n’y a pas de feu de passion en moi...
Dans le cas du mariage, les piliers sont : liberté, fidélité, indissolubilité, ouverture à la vie.
L’Erôs est appelé à être uni aux deux formes suivantes de l’amour.

2. Philia : amitié, bienveillance désintéressée (gratuite) mais réciproque (en Dieu : l’amitié est une grâce : Jn 6,44 nul ne peut venir à moi si mon Père ne l’attire.)
Thérèse d’Avila : L’oraison est un "commerce" d’amitié avec Dieu.
Sg 1,6 La Sagesse est un esprit ami des hommes.
Mt 11,19 Voilà un… ami des publicains et des pécheurs ! Et justice a été rendue à la Sagesse par ses oeuvres.
Aristote Réthorique 2,4 : Désir de faire du bien à l’autre.
Ethique à Nicomaque 8-9 : + gd bien (sur cette terre) ; L’homme ne peut pas vivre sans.
(Motifs : utilité, joie, bonté/vertu de l’autre -parfaite-, et réciprocité. Ressemblance minimale nécessaire)
Claude La Colombière Écrits spirituels ( sur la Passion, et citant Saint Isidore) : L’amitié n’est autre chose qu’un écho de volontés et d’amours qui se répondent l’un à l’autre.

3.Agapê (hébreu ahav ; araméen hav = donner )
L’Amour même est une personne : Dieu qui est communion (Trinité) d’amour.
Tout amour authentique est participation à Dieu (on dit qu’il est théologal ; il nous unit à Dieu).
2P 1,4 Que vous deveniez ainsi participants de la divine nature, vous étant arrachés à la corruption qui est dans le monde, dans la convoitise.
Augustin(+ 430) /1Jn 10,8, SC 75, 431 : Qu’on n’adore pas la tête au ciel alors qu’on écrase les pieds sur la terre.
Mère Teresa : Je ne toucherais pas un lépreux même pour un million, mais je le soigne volontiers pour l’amour de Dieu.
1Jn 4,20 Si quelqu’un dit : "J’aime Dieu" et qu’il déteste son frère, c’est un menteur : celui qui n’aime pas son frère, qu’il voit, ne saurait aimer le Dieu qu’il ne voit pas.
L’agape n’est pas qu’un amour naturel devant les qualités des autres, mais un amour surnaturel pour les défauts des autres. C’est un amour qui vient de Dieu et auquel tu coopères. Aime tout prochain parce que, et comme Dieu l’aime. Aimer l’autre, c’est l’aimer en Dieu, pour Dieu, à cause de Dieu, et en même temps pour lui-même (le pire des pécheurs demeure aimable car son péché est un acte extérieur : ce n’est pas sa nature bénie par Dieu).
Il n’y a qu’un seul amour, bien qu’il y ait deux objets, Dieu et les frères.

Caractéristiques de la Charité chrétienne
- Dans la Vérité
Ep 4,15 Confessant la vérité dans la charité
P. Finet : L’amour sans vérité pourrit, la vérité sans amour durcit.
Une once de mensonge (à l’autre ou à un tiers) suffit à disqualifier l’Amour.
Attention la Vérité chrétienne n’est en rien l’idéologie de la transparence totale : le "secret du Roi" (Tb 12,7.11) ne revient qu’à Dieu.
L’Amour est bien plus qu’un sentiment, c’est la détermination concrète que l’autre vive. Ce qui peut impliquer parfois le courage de l’humble correction fraternelle (cf. Mt 18,15s).
L’amitié ne passe rien et pardonne tout.

- Dans la Justice
Justice est le premier devoir de la charité : on ne donne pas aux pauvres ce qui est à nous mais ce qui leur revient.
Mt 5,17 Si votre justice ne surpasse pas celle des pharisiens…
Tous tes comportement individuels ont un impact sur le monde entier.
Basile traité du SE SC 17b,467 : À l’affamé appartient le pain que tu mets en réserve ; à l’homme nu, le manteau que tu gardes dans tes coffres ; au va-nu-pieds, la chaussure qui pourrit chez toi ; au besogneux, l’argent que tu conserves enfoui. Ainsi tu commets autant d’injustices qu’il y a de gens à qui tu pourrais donner.
Evidemment, la charité dépasse la simple justice. B XVI 01 02 2006 : La justice ne peut jamais rendre l’amour superflu.

- Sans condition et sans limite : Jn 13,1. Aie les mains percées comme Jésus.
Pr 25,21 Si ton ennemi a faim, donne-lui à manger, s’il a soif, donne-lui à boire. Cf. Ex 23,4.
Ez 33,11 Je ne veux pas la mort du pécheur mais qu’il vive.
Mt 5,39 Ne tenez pas tête au méchant… 44 Aimez vos ennemis, priez pour ceux qui vous persécutent, faites du bien à ceux qui vous haïssent.
Mc 5,31 Ils n’avaient même pas le temps de manger (car le Chrétien est un "homme mangé" -cf. St Antoine Chevrier).
Rm 12,21 Ne te laisse pas vaincre par le mal, sois vainqueur du mal par le bien.
Pr 17,17 L’ami aime en tout temps.
Rm 9,3 Je souhaiterais être anathème, séparé du Christ pour mes frères…
Indépendamment du caractère et des actes de l’autre : autrui est plus que ses œuvres, ce qu’il est passe ce qu’il fait.
Raoul Follereau : Il faut avoir fait beaucoup pour comprendre qu’on n’a pas fait assez.
Bernard de Clairvaux T Am.D 1 : La mesure de l’amour… c’est d’aimer sans mesure.

- Accomplissement de ta nature, Vocation universelle, indépendamment des états de vie et circonstances
Vatican II GS 24 : L’homme ne se trouve que dans le don sincère et désintéressé.

- En commençant par le sain amour de soi et de Dieu, qui s’opposent tous deux à l’amour propre.
Tu es après Dieu ton plus proche prochain.
Curé d’Ars : Dieu seul peut remplir l’infini de ce cœur qui n’est fait que pour aimer.

- En recherchant d’abord à ce qui est éternel : le bien des âmes
Vatican II parle de l’amour sous 3 aspects : communion, service, et témoignage (mission)

- Universel
Tout être humain est image de Dieu, et à ce titre mérite l’amour ; ses pires péchés n’atteignent pas ce qu’il est profondément, et personne ne peut m’être indifférent.
Les bras du Christ sur la croix sont ouverts sur tous et non refermés sur quelques personnes.
Pour ne pas être un égoïsme à 2 ou plus, l’amour doit rester universel : Mt 5,46. Le Chrétien ne peut être ni hostile ni même impassible envers qui que ce soit sans se renier complètement.
Chair de ma chair : l’humanité. Caritas : cari-tas (étymologie possible) : même chair. Aime ton prochain comme image et présence de Dieu, mais pour lui-même.
Mère Teresa : Ne laissez personne venir à vous et repartir sans être plus heureux… Que chaque personne soit pour toi la seule personne au monde.
Toute relation qui serait au détriment d’un tiers (eg relation exclusive, patriotisme exagéré…) disqualifie et détruit l’amour.
L’amour authentique est appelé à continuellement s’élargir. On le voit chez les grands saints de la charité, qu’ils soient religieux ou laïcs (familles au service..)
Notre amour est appelé à englober Dieu, tout prochain, la Création.
Tout étranger est un ami que tu ne connais pas encore.
Ceci inclut donc l’amour des ennemis (ie ceux qui nous veulent ou font du mal), pour lequel Jésus nous invite à donner notre vie (Jn 15,13, étant donné que du point de vue chrétien, "ami" englobe aussi "ennemi").
St Silouane 1866-1938, SO 5, 1976 : Qui n’aime pas ses ennemis ne goûtera pas la douceur du Saint-Esprit.
Et l’amour des ennemis inclut la miséricorde.


Pourquoi la charité
- C’est ta nature : 1Jn 4,8 Dieu est Amour ; Gn 1,26 : tu es créé selon l’Image de Dieu.
Le Royaume de Dieu est le règne de l’amour.
Mounier : Etre, c’est aimer.

- C’est un commandement (non une loi extérieure, mais le chemin de vie et de joie).
Lv 19,18 Tu aimeras ton prochain comme toi-même ( le prochain désigne toute autre personne, sans acception de personne, c’est à-dire autant ton familier qu’un inconnu ou que ton ennemi !).
Col 3,14 Dans votre vie, mettez l’amour au dessus-de tout.
Jn 15,12 Voici quel est mon commandement : vous aimer les uns les autres comme je vous ai aimés.
Rm 13,10 La plénitude de la Loi c’est l’Amour.
Jean Chrysostome PG 60,545 : Le Christ dit : "Je te supplie seulement de venir me voir... Je pourrai te couronner sans cela mais je veux devenir ton débiteur afin que tu puisses porter la couronne avec assurance. C’est pourquoi, alors que je pourrais me nourrir moi-même, je vais mendiant çà et là, je me tiens à ta porte et je tends la main. C’est par toi que je veux être nourri [comme mes parents m’ont nourri] car je t’aime ardemment. Mon bonheur est d’être à ta table."

- Christ a montré l’exemple, jusqu’à la croix (qui n’était pas nécessaire en soi, mais qu’il a acceptée pour montrer jusqu’où son amour va)
Tout comme Jésus est mort sur la croix pour les pécheurs (Rm 5,8), tu es invité à aimer aussi spécialement tes ennemis, ie quand ce n’est pas facile.
Jn 11,5 : amitié non exclusive pour Marthe, Marie et Lazare.
Ac 10,38 Dieu l’a oint de l’Esprit Saint et de puissance, lui qui a passé en faisant le bien (diêlthen euergetôn) et en guérissant tous ceux qui étaient tombés au pouvoir du diable ; car Dieu était avec lui.

- C’est la "meilleure part" : seule activité que tu puisses faire infiniment, car elle est communion/participation à Dieu.
1Co 12,31 : Je vais vous indiquer une voie supérieure à toutes les autres

- Dieu en donne la grâce surnaturelle :
Mère Teresa : Je ne toucherais pas un lépreux même pour un million, mais je le soigne volontiers pour l’amour de Dieu.

- Seul bien éternel
1Co 13,8 La charité ne passe/chute jamais.
Abbé Pierre : On n’emporte au ciel que ce que l’on a donné.
Jean de la Croix : Au soir de la vie, nous serons jugés sur l’Amour.

- C’est maintenant l’heure d’aimer, et il n’est jamais trop tard (Mt 20,6).

- Dieu a fait l’homme et s’est fait homme ; tout ce qui est fait (ou n’est pas fait) à l’homme est ainsi fait (ou n’est pas fait) à Dieu.


Comment la charité
- 5 moyens pratiques de la vie chrétienne : cliquer pour voir la fiche

- Prends conscience de l’Amour universel et infini de Dieu, et aime ton prochain car Dieu l’aime.

- Aime toi toi-même (ton plus proche prochain…) comme Dieu t’aime

- Décentre-toi de toi-même pour se centrer et autrui (oubli de soi) : préfère l’autre à toi-même, cède toute place.
(hospitalité jusque dans ton cœur !)
Evagre sent : Regarde ton prochain comme dieu après Dieu.
Agrafon (parole non écrite rapportée par Clément d’Alexandrie) du Christ : Tu as vu ton frère, tu as vu Dieu.
Le plus court chemin vers Dieu est le détour par l’autre.

- Prie : relie à Dieu donc donne la force d’aimer. Bernard de Clairvaux : Sois bassin plus encore que canal.
La prière est comme une huile : nécessaire pour lampe (sinon pue et s’éteint), voiture (sinon explose)...
Thérèse de l’Enfant-Jésus MC 12 : Lorsque je suis charitable, c’est Jésus seul qui agit en moi.
Sois le relais de Dieu, la main, les pieds, la bouche, les épaules de Jésus.
Mère Teresa : Plus tendre sera ton amour pour Jésus, Pain de vie dans l’Eucharistie, plus tendre sera ton amour pour les pauvres.

- Action concrète :
L’amour est bien plus qu’un sentiment évanescent : c’est une décision de la volonté, éclairée par l’intelligence.
1Jn 3,18 Petits enfants, n’aimons ni de mots ni de langue, mais en actes et en vérité.
Mt 25,35 (6 œuvres de justice/miséricorde :) Car j’ai eu faim et vous m’avez donné à manger, / j’ai eu soif et vous m’avez donné à boire, / j’étais un étranger et vous m’avez accueilli, /36 nu et vous m’avez vêtu / malade et vous m’avez visité / prisonnier et vous êtes venus me voir. + mort enterré
Jésus ne dira pas : "j’étais nu et vous avez senti de la pitié pour moi" (en regardant la TV…), mais "j’étais nu et vous m’avez revêtu" (Mt 25,36).
Augustin /Jn : L’amour de Dieu est le premier dans l’ordre du précepte, mais l’amour du prochain est le premier dans l’ordre de l’exécution.

- Avec le cœur :
1S 16,7 YHWH voit le coeur
2Co 9,7 Dieu aime celui qui donne avec joie.
Mère Teresa : L’important n’est pas tant ce qu’on donne, que la quantité d’amour qu’on met dans ce don.

- Prévenance :
Le bon samaritain portait bandages et huiles sur lui. Jésus prend l’initiative de la plupart des guérisons.
Intéresse-toi et centre ta vie sur ce qui est important aux yeux des autres.
Cherche de discerner les besoins (ce qui est bon en vérité) des autres pour les prévenir.
Mt 7,12 Fais aux autres ce que tu voudrais pour toi (pas de projection !)

- Patience, délicatesse, douceur
1Co 13,7 La charité endure tout, supporte tout.

- Réalisme spirituel - obéissance - docilité à Dieu.
Aime ceux que Dieu t’envoie chaque jour.
Vois les choses à faire sans oublier les personnes à aimer, vois les personnes à aimer sans oublier les choses à faire.

- Jean Vannier : Faire toute chose ordinaire avec tendresse.

- Dans la monotonie du sacrifice.
Il est plus difficile d’aimer ce que l’on fréquente tous les jours et dont nous connaissons bien les défauts.
Thérèse d’Avila : Le Seigneur se trouve justement entre les casseroles.

- Gratuité et détachement : sans retour : comme lancer un galet un pleine mer.
Mt 6,3 Pour toi, quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite.
Mt 5,46 Si vous aimez (seulement) ceux qui vous aiment, quelle récompense aurez-vous, les publicains eux-mêmes n’en font-il pas autant ?
Aimer ceux qui nous aiment, faire du bien à ceux qui nous en font, est de l’ordre de la justice, non de la charité. Or la justice ne suffit pas pour accéder au Royaume. La charité commence lorsque je consens à aimer celui qui ne le mérite pas, à faire du bien à mon ennemi ; bref : lorsque j’accède à l’ordre de la surabondance de la gratuité. De même : excuser ce qui est excusable relève de l’ordre de la justice, alors qu’aimer ses ennemis implique de pardonner ce qui dans leur agir envers nous est injustifiable. C’est pourquoi le pardon appartient à l’ordre de la charité : "agissez comme le Seigneur : il vous a pardonné, faites de même". La charité n’est pas une vertu morale, mais théologale : un don de Dieu qui nous conforme à celui qui "est bon pour les ingrats et les méchants". Si nous voulons nous établir dans l’ordre de la charité, il nous faut veiller à agir en toutes choses "au nom du Seigneur Jésus Christ, en offrant par lui notre action de grâce à Dieu le Père".
2Co 9,7 Dieu aime celui qui donne avec joie.
Jean de la Croix Lt 61 Aimez beaucoup ceux qui ne vous aiment pas et vous contrecarrent, parce qu’ainsi l’amour naît dans le cœur qui en était privé. Dieu en agit ainsi avec nous. Il nous aime, afin que nous l’aimions en raison de l’amour qu’il nous porte.

- Donne le meilleur : se donner soi même et donner la vie de Dieu

- Dans l’ordre de la vérité et des devoirs d’état
1Co 14,33 Dieu n’est pas un Dieu de désordre, mais de paix.
Grégoire de Nysse /Ct 4 : L’Epouse dit Ct 2,4 LXX Ordonnez en moi la charité, afin que je donne à Dieu tt ce qui lui est dû et que pour chacun des autres je trouve la mesure qui convient.
La charité est plus difficile avec ceux qu’on fréquente.

- Relecture et résolution.


Obstacles et contrefaçons
- Séparation de l’agape et de l’erôs :
* l’agape devient alors un amour froid, "surface", sans participation de tout l’être
* l’erôs devient alors simple passion jusqu’à la violence, il est dénué du sens de la fidélité, de l’engagement, du don de soi ; réduction de l’erôs à la libido.
- Chosification de l’autre, profiter de l’autre, ne l’aimer que pour ce qu’il peut m’apporter
- Peur
Mère Teresa : N’aie pas peur d’avoir mal en aimant, car le Christ nous a aimés de cette façon.
Augustin S 34,7 : PL 38,211-212 : Ne crains pas de te perdre ; au contraire, c’est en refusant de te donner que te perds.
C.S.Lewis : Le seul fait d’aimer rend vulnérable. Aimez quoi que ce soit, et votre cœur en sera déchiré, et peut-être brisé... Le seul endroit, en dehors du ciel, où vous serez parfaitement protégé de tous les dangers et de toutes les vicissitudes de l’amour, c’est l’enfer.
Il est préférable d’avoir aimé et perdu un amour que de ne pas avoir aimé du tout.
- Dureté de cœur, de l’insensibilité à la colère
Mauriac : Il y a tellement de gens qui meurent de froid parce que nous ne brûlons pas d’amour.
- Narcissisme : profit physique, psycho-affectif ou même spirituel. Appropriation, jalousie.
Augustin Conf : Je n’aimais pas, (en parlant de sa jeunesse désordonnée), j’aimais être aimé.
Alors que la charité authentique est non-acquisition.
- Vase clos, esprit de parti
- Sentimentalisme, illusion romantique : "aime comme tu le sens", "le coeur ne se commande pas"…
BXVI vs exclusivisme du sentiment Goethe, Faust : Le sentiment est tout.
- Absolutisation (idolâtrie) d’une personne ou d’une relation
- Fuite dans l’Idéalisation ou l’abstraction :
Thérèse d’Avila 5ème demeures, 3 : Ne faisons aucun cas de certaines pensées élevées…
Dostoïevski : L’amour de l’humanité est une abstraction à travers laquelle on n’aime guère que soi.
Jésus ne dira pas : "J’étais nu et vous avez senti de la pitié pour moi" (en regardant la TV…), mais "j’étais nu et vous m’avez revêtu" (Mt 25,36)
- Jugement
- Egoïsme (et "donnant-donnant"), philautie, amour propre
- Légalisme
- Défaut de mesure (manque ou excès) d’extériorisation
- Fusion
- Paresse (acédie), inconstance
- Scrupule (agir pour satisfaire sa conscience) : sentiment humanitaire horizontal
- Auto-réalisation

Fruits
Joie (parce que nous y accomplissons notre nature) (cf. Ga 5,22)
Bhx Jean XXIII : Les 4 piliers de la paix sont la vérité, la justice, la liberté et la charité.
Mère Teresa : Le fruit du silence est la prière. Le fruit de la prière est la foi. Le fruit de la foi est l’amour. Le fruit de l’amour est le service. Le fruit du service est la paix.
1P 4,8 La charité couvre la multitude des péchés.
Thérèse de l’EJ : L’abandon, est le fruit délicieux de l’Amour.
Evagre : L’absence de passion permet l’amour, qui permet la connaissance (ou contemplation divine).
(Le plus court chemin vers Dieu est le détour par l’autre.)
La charité désintéressée au nom du Christ touche les coeurs : saint Antoine le Grand fut converti par des Chrétiens qui le secoururent dans le désert. Il n’est pas suffisant de dire "Jésus t’aime", même si c’est nécessaire : pour que le monde croie, il a besoin d’expérimenter l’Amour de chrétiens en chair et aussi en os qui donnent leur vie pour leur prochain.
Jean de la Croix lt 47 : Là où il n’ y pas d’amour, mettez de l’amour et vous recueillerez de l’amour.
Benoît XVI JMJ 2005 : C’est comme si nous déclenchions une fission nucléaire… : Réaction en chaîne de l’Amour.


Citations
Augustin, Conf 13,9 : Mon poids, c’est mon amour ; où que je tende, c’est lui qui m’emporte.
Platon : Celui-là seul t’aime qui aime ton âme.
Marie von Eschenbach écrivain autrichienne +1916 : Posséder sans partager est dans bien des cas plus grave que voler.
William Blake poète anglais +1827 : J’ai cherché mon âme et je ne l’ai pas trouvée ; j’ai cherché Dieu, et je ne l’ai pas trouvé ; j’ai cherché mon frère et je les ai trouvés tous les trois.
St Jean Chrysostome : L’autel vivant et humain dressé dans chaque rue, à chaque carrefour, est plus sacré que l’autel de pierre, car sur le deuxième le Christ est offert, mais le premier est le Christ lui-même.
Ste Maria Skobstva +1945 : Personne n’est monté au ciel de façon douillette, en se ménageant et calculant son amour.
Jean Vanier : Le monde dit : Si tu changes, je t’aimerai : l’Evangile dit : si je t’aimes, tu pourras changer et moi aussi
Catherine de Sienne : Ne croyez pas que D veuille nous interdire tout amour du monde : nous devons l’aimer car tout ce qu’il y a mis est digne de notre amour.
Augustin : Le surplus des riches, c’est le nécessaire des pauvres.
Cal Maradiaga : La mondialisation est la goinfrerie de quelques-uns, qui laisse la majorité en marge de l’histoire
Cesbron : Le Christ est le seul être qu’on puisse sans cesse regarder sans [se détourner] des autres.
Fr Jean-Pierre, rescapé de Tibhirine (Image de la mystique soufie) : C’est une échelle à double pente. Elle est posée par terre et le sommet touche le ciel. Nous montons d’un côté, eux montent de l’autre côté, selon leur méthode. Plus on est proches de Dieu, plus on est proches les uns et des autres. Et réciproquement, plus on est proches les uns des autres, plus on est proches de Dieu. Toute la théologie est là-dedans !
Hannah Arendt : La compassion sans justice [ou vérité] est l’un des complices les plus puissants du diable.
P. Marie-Eugène : Le plus grand acte de charité que nous puissions faire pour le monde et pour l’humanité, c’est de lui procurer un saint, que ce saint soit un autre ou nous même.
Thérèse de l’EJ : La charité parfaite consiste à supporter les défauts des autres, à ne point s’étonner de leurs faiblesses.
B XVI angelus 31 01 2010 : La charité doit être ce qui distingue le chrétien. Elle est la synthèse de toute sa vie : de ce qu’il croit et de ce qu’il fait. L’amour est l’essence de Dieu lui-même, c’est le sens de la création et de l’histoire, c’est la lumière qui donne bonté et beauté à l’existence de tout homme. En même temps, l’amour est, pour ainsi dire, le "style" de Dieu et de l’homme croyant, c’est le comportement de qui, répondant à l’amour de Dieu, situe sa vie comme un don de soi à Dieu et au prochain".
"En Jésus Christ, ces deux aspects forment une unité parfaite : Il est l’Amour incarné" et par conséquent "cet Amour nous est révélé pleinement dans le Christ crucifié", et de citer saint Jean : "Nous avons reconnu l’amour que Dieu a pour nous et nous y avons cru" (cf. 1Jn 4,16).
Pater Païssios, monastère Lepavna, Serbie : La bonté adoucit et ouvre le cœur, comme l’huile un cadenas rouillé."
Jean de la Croix Lt 26, A la prieure du monastère de Ségovie, peinée par la situation dramatique de la suspension dont il était l’objet au cours de ces années, saint Jean de la Croix répond en l’invitant à agir selon le dessein de Dieu : « Ne pensez à rien d’autre, sinon que tout est disposé par Dieu ; et là où il n’y a pas d’amour, mettez l’amour et vous récolterez l’amour ».
Texte placardé sur le mur de Shishu Bhavan, le foyer des enfants à Calcutta
Les gens sont déraisonnables, illogiques et égocentriques. Aimez-les tout de même !
Si vous faites le bien, les gens vous prêtent des motifs égoïstes ou calculateurs. Faites le bien tout de même !
Si vous réussissez, vous gagnerez de faux amis et de vrais ennemis. Réussissez tout de même !
Le bien que vous faites sera oublié demain. Faites le bien tout de même !
L’honnêteté et la franchise vous rendent vulnérable. Soyez honnête et franc tout de même !
Ce que vous avez mis des années à construire peut être détruit du jour au lendemain. Construisez tout de même !
Les pauvres ont vraiment besoin de secours mais certains peuvent vous attaquer si vous les aidez. Aidez-les tout de même !
Si vous donnez au monde le meilleur de vous-même, vous risquez d’y laisser des plumes. Donnez ce que vous avez de mieux tout de même !
Thérèse de Lisieux MsC : Je comprends maintenant que la charité parfaite consiste à supporter les défauts des autres, à ne point s’étonner de leurs faiblesses, à s’édifier des plus petits actes de vertus qu’on leur voit pratiquer, mais surtout, j’ai compris que la charité ne doit pas rester enfermée au fond du cœur. Personne n’allume un flambeau pour le mettre sous le boisseau, mais on le met sur le chandelier, afin qu’il éclaire tous ceux qui sont dans la maison (Mt 5, 15). Il me semble que ce flambeau représente la charité qui doit éclairer, réjouir, non seulement ceux qui me sont les plus chers, mais tous ceux qui sont dans la maison, sans excepter personne.
Thérèse invitait à aimer tout spécialement ceux qui ne sont pas aimables, ceux qui ne nous apportent rien.
Mère Teresa : Ce que nous faisons n’est pas un service social ou humanitaire (parfois sentimentaliste et limité), c’est l’ oeuvre de Dieu. Quoi que nous fassions, nous le faisons pour Jésus… Nous devons pouvoir sacrifier beaucoup de conforts auxquels nous nous sommes habitués.
Isaac le Syrien : Laisse-toi persécuter, mais toi, ne persécute pas. Laisse-toi offenser, mais toi, n’offense pas. Laisse-toi calomnier, mais toi, ne calomnie pas. Réjouis-toi avec ceux qui se réjouissent et pleure avec ceux qui pleurent : c’est le signe de la pureté. Avec ceux qui souffrent, sois en peine. Verse des larmes avec les pécheurs. Sois dans la joie avec ceux qui se repentent.
Starets Sophrony : L’amour des ennemis n’est ni plus ni moins que la pierre angulaire de l’Évangile. C’est le seul remède à tous les maux, le critère ultime et indépassable de la vraie foi, de la véritable communion avec Dieu, de la vérité dans l’Église. Qui a la force de l’amour pour les ennemis connaît le Christ en esprit et en vérité. Qui, en revanche, ne l’a pas est encore prisonnier de la mort, n’est pas encore "orthodoxe", c’est-à-dire ne connaît pas encore "Dieu tel qu’il est". Concrètement, à quoi reconnaît-on l’amour des ennemis ? Au fait que l’on préfère être tué que tuer. "Il ne faut pas tuer nos ennemis, mais les vaincre par l’amour. Se souvenir que le mal absolu n’existe pas, que seul est absolu le Bien sans origine. Le commandement de ne pas résister au méchant (Mt 5,39) est la forme la plus efficace de la lutte contre le mal". Lutter par la force, c’est substituer une violence à une autre violence, entretenir la dynamique du mal. La victoire obtenue par la force est toujours une honte pour l’humanité. Par nature, elle ne dure pas éternellement. La victoire des martyrs et des saints est, elle, en revanche, une véritable gloire. Elle demeure pour les siècles des siècles. À preuve, l’histoire récente de la Russie, pour laquelle le père Sophrony ne cessait de prier et dont il relevait le caractère éminemment paradoxal : souffrances, crimes et drames infinis sur terre, moisson de saints au ciel et dans l’Église ! "Il n’y a pas de tragédie en Dieu, disait-il et répète-t-il d’une autre manière dans La prière, expérience de l’éternité. La tragédie n’existe que pour l’homme dont le regard ne dépasse pas les confins de la terre. Le Christ a vécu la tragédie de toute l’humanité, mais en lui-même, il n’y avait aucune tragédie". Juste une incommensurable paix...
St Jean Climaque Échelle du Paradis : 30ème Degré : La charité est, par essence, une ressemblance avec Dieu ; par ses effets, c’est une sorte d’ivresse de l’âme ; par ses propriétés, c’est la source de la foi, le lac où séjournent les eaux d’une âme égale et patiente, la mer de l’humilité. La charité, c’est la fuite de toute pensée mauvaise, car "la charité ne pense rien de mal". Appelez la : tranquillité de l’âme, ou adoption des fils de Dieu
Zénon de Vérone De Spe, Fide et Caritate, IX : PL 11, 278A‑280A. LA CHARITÉ QUI EST DIEU :
Ô charité, que tu es bonne et riche ! Que tu es puissante ! Il ne possède rien, celui qui ne te possède pas. C’est toi qui as pu faire de Dieu un homme. Tu as fait qu’il s’abaisse et s’éloigne pour un temps de son immense majesté. Tu l’as retenu prisonnier neuf mois dans le sein de la Vierge. Tu as guéri Ève en Marie. Tu as renouvelé Adam dans le Christ. Tu as préparé la croix pour le salut du monde déjà perdu. Tu as évacué la mort en suggérant à Dieu de mourir. Grâce à toi, au moment où Dieu, le Fils du Dieu tout-puissant, est tué par les hommes, aucun des deux ne s’irrite, ni lui ni son Père.
Tu maintiens en vie le peuple céleste quand tu assures la paix, quand tu gardes la foi, protèges l’innocence, honores la vérité, aimes la patience et renouvelles l’espérance. D’hommes différents par les mœurs, l’âge, la puissance, mais doués de la même nature, tu fais un seul esprit, un seul corps. Tu ne permets pas que les glorieux martyrs soient détournés de la confession du nom de chrétien par aucun tourment, par aucun genre nouveau de mort, par aucune récompense, par aucune amitié, par aucun sentiment de tendresse qui déchire plus cruellement que n’importe quel bourreau.
C’est toi qui, pour vêtir celui qui est nu, te contentes de ta nudité. Pour toi, la faim est un repas abondant, si c’est un pauvre affamé qui a mangé ton pain. Ta fortune consiste à consacrer tous tes biens à la miséricorde. Toi seule, tu ne sais te faire prier. Les opprimés, tu les secours sans retard, même à tes dépens, quelle que soit la détresse où ils sont plongés. C’est toi l’œil des aveugles, le pied des boiteux, le bouclier très fidèle des veuves. Auprès des orphelins, tu remplis le rôle des parents mieux que ceux-ci ne l’auraient fait. Tu n’as jamais les yeux secs, car la miséricorde ou bien la joie t’en empêchent. Tu aimes tes ennemis de telle façon que nul ne discerne quelle différence il y a, pour toi, entre ceux-ci et tes amis.
C’est toi, dis-je, qui unis les mystères célestes aux choses humaines, et les mystères humains aux choses célestes. Tu es la gardienne de ce qui est divin. C’est toi qui, dans le Père, gouvernes et ordonnes. C’est toi qui t’obéis à toi-même dans le Fils. C’est toi qui exultes en l’Esprit Saint. Parce que tu es unique dans les trois personnes, tu ne peux être divisée ; tu n’es troublée par nulle ruse de la curiosité humaine. Jaillissant de la source qu’est le Père, tu te déverses tout entière dans le Fils, sans te retirer du Père. C’est à bon droit qu’on t’appelle Dieu, parce que tu es seule à guider la puissance de la Trinité.
Vincent de Paul aux filles de la charité : Ce n’est point quitter Dieu que quitter Dieu pour Dieu, c’est-à-dire une œuvre de Dieu pour en faire une autre, ou de plus grande obligation, ou de plus grand mérite. Vous quittez l’oraison ou la lecture, ou vous perdez le silence pour assister un pauvre, sachez que faire tout cela, c’est le servir. Car, voyez-vous, la charité est par-dessus toutes les règles, et il faut que toutes se rapportent à celles-là. C’est une grande dame. Il faut faire ce qu’elle commande.
François de Sales, dernier Entretiens spirituels : Ce n’est pas par la grandeur de nos actions que nous plaisons à Dieu, mais par l’amour avec lequel nous les faisons ; car une Sœur qui sera en sa cellule, ne faisant qu’un petit ouvrage, méritera plus qu’une autre qui aura bien de la peine, si elle le fait avec moins d’amour. C’est l’amour qui donne la perfection et le prix à nos œuvres. Je vous dis bien plus : voilà une personne qui souffre le martyre pour Dieu avec une once d’amour, elle mérite beaucoup, car on ne saurait donner davantage que sa vie ; mais une autre personne qui ne souffrira qu’une chiquenaude avec deux onces d’amour aura beaucoup plus de mérite parce que c’est la charité et l’amour qui donne le prix à tout.
Vous savez que la contemplation est meilleure que l’action et vie active ; mais si en la vie active il s’y trouve plus d’union, elle est meilleure. Que si une Sœur étant en la cuisine, tenant la poële sur le feu, a plus d’amour et de charité que l’autre, le feu matériel ne le lui ôtera point, au contraire, il lui aidera à être plus agréable à Dieu. Il arrive assez souvent qu’on est aussi uni à Dieu par l’action que dans la solitude ; mais en fin, je reviens toujours : où il y a plus d’amour, il y a plus de perfection.

 

Proposition de résolutions concrètes :
- Prends une heure avec ton enfant sans utiliser d’appareil électronique ou de lecture
- Fais un geste de vraie gentillesse envers une personne qui n’inspire pas ta sympathie
- Appelle quelqu’un qui souffre de solitude
- Visite une personne âgée qui reçoit peu de visites
- Jeûne de paroles négatives pendant 24 heures au moins
- Invite une personne éprouvée à faire un bon dîner
- Apporte un gâteau ou des chocolats à un voisin avec qui tu ne parles guère
- Envoie un mot de gratitude à quelqu’un qui t’a aidé (parent, patron, collègue, etc.)
- Propose à une mère de garder bénévolement son enfant une fois au moins
- Dis à ton enfant pourquoi tu l’aimes tant
- Renoue une vieille et saine amitié tombée à l’eau par négligence
- Invite une personne seule à un dîner familial
- Offre un jeûne au pain et à l’eau pour un prêtre en difficulté
- Prie un chapelet dans un cimetière pour les personnes qui y sont enterrées.

 

10 manières d’aimer, selon les Ecritures :
- Ecoute sans interrompre (Pr 18,13)
- Parle sans accuser (Jc 1,19)
- Donne sans garder (Pr 21,26)
- Réponds sans te disputer (Pr 17,1)
- Partage sans faire semblant (cf. Ep 4,15)
- Agis sans murmurer (Ph 2,14)
- Fais confiance sans calculer (cf. 1Co 13,7)
- Pardonne sans punir (Col 3,13)
- Promets sans oublier (Pr 13,12)



   
  FORMATION - RESSOURCES SPI
    Abandon à Dieu -Confiance
    Amour de Dieu pour toi
    Amoureux?
    Anges Gardiens
    Anthropologie chrétienne
    Apologétique biblique
    Apparitions: que sont-ce?
    Argent et Dieu
    Art et Foi
    Avent
    Baptême: en vivre.
    Bonheur et Joie
    Carême
    Charité: priorité
    Chasteté, et quoi encore?
    Chasteté vs pornographie
    Christ prophétisé 300*
    Coeur de Jésus
    Combat spirituel
    Combat: prière
    Conciles vs hérésies
    Connaissance de Dieu
    Conscience: écoute-la!
    Corps
    Dîme
    Discerne ton appel
    Dogme = arnaque?
    Douceur vs colère
    Eglise: aime-la!
    Esprit - prières
    Esprit Saint: ton Dieu
    Esprit Saint: charismes
    Evangélise-Action
    Evangiles intro
    Foi
    Foi: checklist
    Foi et Raison
    Foi vs 28 objections
    Humilité
    Incarnation - adorer Jésus
    Jeûne: accueille Dieu
    Jokes
    Liturgie - prière
    Marie
    Marie: Consacre-toi!
    Marie Immaculée ou pas?
    Marie - Le chapelet
    Marie Médiatrice ?
    Marie Mère de Dieu
    Marie - prières
    Marie - titres
    Marie Vierge
    Miracles
    Miséricorde
    Miséricorde: checklist
    Paix du cœur
    Paraboles et discours
    Paul
    Paul - Chrono
    Péché, ou bonheur?
    Pères de l'Eglise
    Prière: positions
    Pureté
    Purgatoire
    Relation humaine
    Repentir joyeux
    Repentir - prières
    Responsable-chrétien
    Résurrection du Christ
    Sainteté pour tous
    Scientifiques chrétiens
    Sectes
    Silence pour aimer
    Statues et images?
    Théocentrisme
    Trinité
    Vérité
    Vie
    Vocation consacrée
    Yoga: prudence...
 

 

 

  ESPAÑOL
    Abandono a Dios
    Alegría cristiana
    Armas del Cristiano
    Combate espiritual
    Espíritu Santo
    Eucaristía
    Palabra de Dios
    Paz del corazon
    Resurección de Cristo

 

 

 

© Copyrights Jesus1.fr 2007 - Tous droits réservés