Coeur de Jésus


 
 

Coeur brûlant de Jésus


L’Amour de Dieu n’est pas un concept, il est un Cœur, celui du Christ. Et quand on connaît un peu le cœur de Jésus, on n’a plus besoin de rien d ‘autre.
Le Cœur, dans la Parole de Dieu (le mot est présent 860 fois dans les Ecritures!) désigne beaucoup plus que la seule émotion amoureuse, parfois confondue depuis l’époque romantique avec l’idéalisme ou le narcissisme. Il ne s’agit pas d’une métaphore sentimentaliste mièvre, mais d’une expression symbolique de l’Amour divin qui se fait proche: Dieu t’aime tellement qu’Il s’est fait chair comme toi, avec un coeur qui bat pour toi.

Le Coeur fracturé du Christ est non émotionnel mais sacrificiel. Non occasionnel mais éternel. Non flasque mais omnipotent. Non insensible mais brûlant. Sans dévotion au Sacré Coeur, nous en restons à une perception très insuffisante de l’Amour divin, puissant, incarné, miséricordieux, et en attente de notre réponse.

C’est spécialement dans l’Eucharistie qu’on en fait l’expérience. Les analyses des miracles (comme à Lanciano) montrent que l’hostie transformée en chair est un morceau rompu et ouvert du myocarde, de groupe sanguin AB+ (receveur universel). La coupe du calice représente aussi ce coeur ouvert, sur tous les autels du monde.

1. Définition:
Le Christ étant vrai Dieu et vrai homme, il nous faut envisager son coeur sous ces deux points de vue:

        – Le cœur est d’abord un muscle; dans la personne du Christ, il signifie ainsi la force toute puissante de l’Amour divin. Il fait circuler le Sang vivifiant et rédempteur de Jésus dans tout le corps de l’Eglise. A la différence de nos cœurs de chair, ce cœur divin ne peut jamais cesser de battre.
            – Le coeur de tout être humain est:
* la partie la plus noble de l’homme, siège de la vie de l’Esprit (1Th 5,23) c’est-à-dire de la conscience (morale) et de la liberté, centre ou noyau intime de la personne, lieu par excellence de la Rencontre personnelle avec Dieu, « chambre haute », sanctuaire inviolable: le pneuma.
A distinguer du « cœur » au sens courant, siège de la vie psychologique affective qui en émane: la psyche: volonté, émotions…
* le « moi » le plus profond, dynamisme ou moteur de la personne. Pompe qui pulse le sang usé pour le faire se réoxigéner dans les poumons et pulse le sang propre pour qu’il irrigue tout le corps. Lv 17,11 La vie de l’âme est dans le sang.
* la fine pointe de l’âme, ou cime de l’esprit..
* le principe d’unité psychospirituel et psychosomatique.
Pr 4,23 Mon fils, veille sur ton cœur, car c’est du cœur que jaillit la vie.
Mt 15,18 Ce qui sort de la bouche procède du coeur, et c’est cela qui souille l’homme (ou le sanctifie!)

2. Dans l’Ecriture, le passage le plus explicite révélant ce Cœur divin est Jn 19,34: le transpercement du cœur du Christ, qui eut lieu à la dixième heure.
Un seul autre évènement s’est produit à la même heure dans l’Ecriture: Jn 1,39 Ils virent où il demeurait et ils demeurèrent. Interprétation: si le coeur est ouvert, c’est une invitation pour toi à y faire ta demeure.
Dans le grec de l’évangile, il y a un contraste entre la douceur du mot « percer » et la force de « sortir »; l’Amour voulait se répandre, il attendait ce coup frappé à la porte du Ciel.
Cette ouverture du coeur divin était annoncée notamment en Ez 47: le fleuve déborde du côté droit du Temple (ce que confirme le Linceul de Turin) et vivifie jusqu’à la Mer morte.
Ps 46,5 Il est un fleuve dont les bras réjouissent la cité de Dieu, la plus sainte des demeures du Très-Haut.
Dans le judaïsme (Lv 7; 17), les agneaux de sacrifices étaient transpercés jusqu’au cœur.
Le transpercement du cœur de Jésus accomplit la Loi et les Ecritures.
La caractéristique principale du Christ Mt 11,29: doux et humble de coeur (pas seulement d’esprit!).

3. Ta réponse:
Ps 50,12 Crée pour moi un coeur pur!
Mt 23,26 Purifie d’abord l’intérieur!
Za 12,10 Ils contempleront celui qu’ils ont transpercé.
2S 7,27 J’ai trouvé mon cœur pour prier le Seigneur.
Pr 23,26 Mon fils, donne-moi ton cœur
2Co 6,13 Ouvrez tout grand votre coeur, vous aussi.
Ep 3,17 Que le Christ habite en vos cœurs par la foi.

Ac 4,32: former « un seul cœur ».
Ez 11,19: le cœur nouveau
Tu as deux coeurs: un petit et un grand: le tien et celui de Jésus pour aimer. La seule façon d’aimer en Vérité, comme la seule façon de croire en Vérité, c’est de laisser Dieu demeurer en toi pour demeurer en lui.
Dieu t’a aimé à la fois divinement et humainement, pour que tu puisses l’aimer en retour.
Répare les péchés, et console Jésus.
Sois « cardiologue » de Dieu; demande-Lui un massage cardiaque, voire une transplantation…

4. Historique
En 1899, le pape Léon XIII consacre genre humain au Cœur de Jésus: « l’acte le plus important de mon pontificat ».
L’Ecole française de spiritualité, au XVIIè, a permis de redécouvrir ce qui a été oublié pendant des siècles (St Jean Eudes 1672 fête du Cœur de Jésus).
Benoît XVI: Il ne s’agit pas d’une dévotion passagère mais indispensable pour vivre une relation à Dieu vivante. Le Cœur de Jésus est la plénitude de l’Amour Divin.
Ste Gertrude (XIVè s) reçoit, en révélation privée de l’évangéliste Jean, que le culte du Sacré Cœur n’était pas encore adéquat au premier temps, mais pour le dernier temps, afin que le monde devenu vieux et froid dans l’amour de Dieu devienne plus chaud par le mystère du Sacré Coeur.
Le Christ à sainte Marguerite-Marie 1673, visitandine de Paray-le-Monial: Voici ce cœur qui a tant aimé le monde qu’il n’a rien épargné jusqu’à s’épuiser et se consommer pour leur témoigner son amour et qui n’a reçu en retour qu’ingratitude et indifférence, surtout de la part de ceux qui me sont consacrés. (« par leurs irrévérences et leurs sacrilèges, et par les froideurs et les mépris qu’ils ont pour moi dans ce sacrement d’amour. »)
Le Christ demande alors l’adoration réparatrice lors de l’heure sainte chaque jeudi soir.
La vénération du Sacré Cœur est un dernier effort de l’amour de Jésus pour arracher les hommes du règne de Satan.
St Jean Eudes: Quel cœur plus adorable, plus admirable et plus aimable que le Cœur de cet Homme-Dieu qui s’appelle Jésus?… Ce Cœur auguste qui est la source de notre salut, qui est l’origine de toutes les félicités du Ciel et de la terre, qui est une fournaise immense d’Amour vers nous et qui ne songe, jour et nuit, qu’à nous faire une infinité de biens, et qui est enfin crevé de douleur pour nous en la Croix
Jésus m’a donné son Cœur pour être mon refuge et mon asile, mon oracle et mon trésor, mais il me l’a donné aussi pour être le modèle et la règle de ma vie et de mes actions
St Guerric d’Igny: porte prévue au flanc de l’arche pour que nous trouvions en lui abri, chaleur
Le Christ à Ste Catherine de Sienne: J’ai laissé transpercer mon cœur, pour manifester que ma passion n’a pas épuisé mon amour. Je vous aime beaucoup plus que je ne pouvais vous montrer avec ma souffrance finie [celle de ma chair].
L’éclatement du cœur est un signe du débordement sur le monde.
St Pierre-Julien Eymard: La fonction du cœur est de vivifier, fortifier, soutenir tous ses membres et organes, tous les sens par des influences continuelles.
St Ephrem: Le Paradis était protégé par la lance(Gn 3,24)…, grâce au côté percé par la lance, entre de nouveau.
St Bernard de Clairvaux: Le cœur été percé deux fois, par l’amour et par la souffrance, continuellement; il est désormais ouvert.
Pie XII Haurietis Aquas,encyclique sur la dévotion au Sacré-Cœur publiée le 15 mai 1956:
En s’appuyant sur les Pères de l’Église et les enseignements des papes Léon XIII et Pie XI, il réfute les arguments de ceux qui s’opposent au culte du Cœur du Christ. Ce cœur est un signe de la charité immense du Christ pour l’humanité, et par conséquent il doit être dignement honoré. Le Sacré-Cœur est uni hypostatiquement au Verbe divin, source de toute lumière et miséricorde.
L’Eucharistie, immolation perpétuelle de l’Agneau, est le moment fort du Sacré-Cœur. Ce sacrifice est l’actualisation de l’amour rédempteur manifesté lors du sacrifice de la croix.
L’Église est née dans le Sacré-Cœur, car l’Église est elle-même le Corps mystique de l’Agneau immolé, dont le cœur jaillit de sang éternel pour la rédemption du genre humain.
L’effusion de l’Esprit Saint trouve aussi sa source dans le Sacré-Cœur.
La dévotion au Sacré-Cœur est le remède aux maux du monde moderne. En effet cette dévotion est une source de grâces qui peut unir les familles et les nations de la terre.
Pie XII recommande enfin le culte au Cœur immaculé de Marie, qui est intimement uni au Cœur du Christ.
L’intention principale de cette encyclique fut de proposer un remède spirituel vraiment inépuisable en réponse à la tiédeur et à l’impiété.

Voici quelques saints dévoués spécialement au Sacré Cœur: Marguerite-Marie Alacoque, Claude la Colombière, Jean Eudes, François de Sales, Thomas d’Aquin, Albert le Grand, Bonaventure, François d’Assise et tous les saints stigmatisés, Henri Suso, sainte Gertrude, Catherine de Sienne, Pierre Canisius, Charles de Foucauld.

Promesses faites par le Christ à Sainte Marguerite-Marie en faveur des personnes qui pratiquent la dévotion à son Sacré-Cœur:
1. Je leur donnerai toutes les grâces nécessaires à leur état.
2. Je mettrai la paix dans leur famille.
3. Je les consolerai dans toutes leurs peines.
4. Je serai leur refuge assuré pendant la vie et surtout à la mort.
5. Je répandrai d’abondantes bénédictions sur toutes leurs entreprises.
6. Les pécheurs trouveront dans mon Cœur la source et l’océan infini de la miséricorde.
7. Les âmes tièdes deviendront ferventes.
8. Les âmes ferventes s’élèveront à une grande perfection.
9. Je bénirai moi-même les maisons où l’image de mon Sacré-Cœur sera exposée et honorée.
10. Je donnerai aux prêtres le talent de toucher les cœurs les plus endurcis.
11. Les personnes qui propageront cette dévotion auront leur nom écrit dans mon Cœur, où il ne sera jamais effacé.
12. Je te promets, dans l’excès de la miséricorde de mon Cœur, que son amour tout-puissant accordera à tous ceux qui communieront les premiers vendredis du mois, neuf fois de suite, la grâce de la pénitence finale, qu’ils ne mourront point dans ma disgrâce, ni sans recevoir leurs Sacrements, et que mon divin Cœur se rendra leur asile assuré à cette dernière heure.
(en 1688, au cours d’une apparition. Par l’insertion intégrale de cette promesse dans la Bulle de canonisation de sainte Marguerite-Marie (Acta Apostolicæ Sedis 1920, p. 503), en date du 13 mai 1920, le pape Benoît XV a encouragé la pratique des communions réparatrices des neuf premiers vendredis du mois, en l’honneur du Sacré-Cœur.)

Le Christ à Ste Gertrude: Voici mon cœur, l’instrument infiniment doux de la Trinité éternellement adorable, que je place devant les yeux de ton âme, auquel tu recommanderas en toute confiance de compléter pour toi tout ce qui ne peut être complet par toi.
St Justin: Nous avons été taillés dans le Coeur du Christ comme pierres arrachées du rocher (…), lui qui verse l’eau vive dans le cœur de ceux qui, en lui, aiment le Père en toute chose et étanche la soif de ceux qui veulent boire aux sources de la Vie.
Le Christ à Ste Lugarde courtisée (1246): Ne cherche plus le plaisir de cette affection qui ne te convient pas. Voici ce que tu dois aimer à jamais et comment tu dois aimer: ici, dans cette plaie, je te promets les plus pures délices”.
Devise du Bhx Cardinal Newman: De coeur à Coeur.
Bhx Jean-Paul II: Ce n’est qu’à travers le mystère du Cœur blessé du Christ que celui qui aspire au bonheur authentique et durable peut en trouver le secret.

Prière des Litanies du Sacré-Cœur:
Seigneur, aie pitié de nous.
Christ, aie pitié de nous.
Seigneur, aie pitié de nous.
Christ, écoute-nous.
Christ, exauce-nous.
Père des cieux, toi qui es Dieu, aie pitié de nous.
Fils, Rédempteur du monde, toi qui es Dieu, aie pitié de nous.
Esprit-Saint, toi qui es Dieu, aie pitié de nous.
Trinité sainte, qui es un seul Dieu, aie pitié de nous.


Cœur de Jésus, le Fils du Père éternel, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, formé par le Saint-Esprit dans le sein de la Vierge-Mère, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, uni substantiellement au Verbe de Dieu, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, d’une majesté infinie, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, temple saint de Dieu, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, tabernacle du Très-Haut, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, maison de Dieu et porte du ciel, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, fournaise ardente de charité, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, sanctuaire de la justice et de l’amour, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, plein de bonté et d’amour, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, abîme de toutes les vertus, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, très digne de toutes louanges, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, roi et centre de tous les cœurs, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, en qui résident tous les trésors de la sagesse et de la science, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, en qui habite toute la plénitude de la divinité, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, en qui le Père a pris toutes ses complaisances, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, de la plénitude de qui nous avons tous reçu, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, le désiré des collines éternelles, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, patient et d’une immense miséricorde, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, riche à l’égard de tous ceux qui t’invoquent, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, source de vie et de sainteté, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, propitiation pour nos péchés, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, rassasié d’opprobres, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, brisé à cause de nos crimes, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, qui t’es fait obéissant jusqu’à la mort, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, transpercé par la lance, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, source de toute consolation, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, notre vie et notre résurrection, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, notre paix et notre réconciliation, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, victime des pécheurs, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, salut de ceux qui espèrent en toi, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, espérance de ceux qui meurent en toi, aie pitié de nous.
Cœur de Jésus, délices de tous les saints, aie pitié de nous.
Agneau de Dieu, qui enlèves les péchés du monde, pardonne-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui enlèves les péchés du monde, exauce-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui enlèves les péchés du monde, aie pitié de nous, Seigneur.

V. Jésus, doux et humble de cœur.
R. Fais nous un cœur selon ton cœur.
Prions: Dieu éternel et tout puissant, regarde le Cœur de ton Fils bien-aimé, ainsi que les louanges et satisfactions qu’il te présente au nom des pécheurs et, à ceux qui implorent ta miséricorde, avec faveur accorde ton pardon au nom de ce même Jésus-Christ, ton Fils, qui vit et règne avec toi, aux siècles des siècles. Amen.