Conciles vs hérésies


 
 

Conciles et hérésies


Un concile est une assemblée d’évêques réunis, selon la mission reçue du Christ par les apôtres, pour conduire l’Eglise en matière de Foi et de discipline commune.

Historiquement on distingue différentes catégories de conciles, chacune avec son degré d’autorité, pour l’Eglise universelle (canon 337) ou les Eglises locales (particulières: on parle alors de synode – canon 342).

Conciles oecuméniques, et hérésies auxquelles ils ont apporté une réponse:



Rq: Les 6 premiers: font comme une alternance pour la divinité / l’humanité du Christ.

CP II et III sont prolongés en concile in Trullo  (= « sous la coupole », lieu où il fut rassemblé à Constantinople; il est aussi appelé « Quinisexte »: 5ème et 6ème) en 692 pour les évêques orientaux.

St Vincent de Lérins vers 445, Commonitorium 2 (avertissement contre les hérésies): La « règle de Foi » est ce qui est cru dans l’Eglise par tous, partout et depuis toujours.

Voir la fiche Dogmes.


8 conciles généraux:
LATRAN I 1123 Entérine la réforme grégorienne (1073-1085) contre la simonie et le nicolaïsme; pour la Trêve de Dieu…
LATRAN II1139 Sur la nécessaire pauvreté du clergé, la nomination des évêques…
LATRAN III 1179 Sur les ordinations, l’élection des papes, les études ecclésiastiques…
LATRAN IV1215 Sur les hérésies, les sacrements…
LYON I1245 Sur l’indépendance du pape par rapports à l’empereur…
LYON II 1274 Sur l’union des Eglises d’Orient et d’Occident…
VIENNE1311-1312 Sur les Templiers.
LATRAN V1512-1517 Sur la réforme de la Curie, la primauté du successeur de Pierre…

3 conciles réformateurs:
CONSTANCE 1414-1418 La fin du grand schisme d’Occident.
BALE-FERRARE-FLORENCE-ROME 1431-1443 Sur les conciles, l’union avec les Chrétiens d’Orient…
TRENTE 1545-1563 Sur les sources de la Révélation, le Salut par la Foi que soutiennent les oeuvres, les séminaires, les sacrements, la liturgie, le culte des saints…

2 conciles papaux:
VATICAN I 1869-1870 Sur la Révélation (contre le déisme), la Raison (contre le fidéisme), et la Foi, l’infaillibilité du pape en matière de Foi (utilisé une fois en 1950)
VATICAN II 1962-1965 Sur l’Eglise, le rôle des laïcs, la liturgie, l’Ecriture Sainte, l’oecuménisme, le dialogue interreligieux…

Conciles provinciaux (les plus notables d’entre eux):
Elvire 300-303 Sur le mariage et le célibat,…
Arles I 314 Contre le donatisme
Serdique 343
Rome 382 Contre l’apollinarisme
Carthage III 397 Sur le canon des Ecritures
Tolède I 400 (405 ?) Contre le priscilianisme
Carthage XV (ou XVI) 418
Arles 473
Rome 495
Orange II 529 Contre le semi-pélagianisme
Braga I 561 Pour la bonté du corps contre le manichéisme; sur l’unité des rites et des lectures liturgiques, les funérailles de suicidés, la chrismation
Tolède III 589 Abandon de l’arianisme par le royaume wisigoth.
Tolède IV 633 Sur la discipline liturgique, les séminaires, l’enseignement de l’hébreu et du grec
Tolède VI 638 Discipline ecclésiastique, contre la simonie…
Latran 649
Tolède XI 675 Pour le chant des Psaumes; contre la simonie…
Rome 680
Tolède XIV 684 Adoption de CP III, contre le monothélisme
Tolède XV 688 Adoption de CP III (suite)
Tolède XVI 693 Contre les pratiques du paganisme; pour l’entretien des églises et la mise à disposition de prêtres dans chaque paroisse
Rome 745
Francfort (/Main) 794 Contre l’adoptianisme, l’iconoclasme et la sorcellerie; définition de poids et mesures
Frioul 796 ou 797
Pavie 850
Quierzy 853 Contre la doctrine de la prédestination de Gottschalk
Valence 855
Rome 862
Constantinople IV 869-870 Sur la relation entre âme et esprit, et sur la Tradition
Rome 1059 Sur la présence réelle dans l’Eucharistie
Latran 1060
Rome 1079 Sur la présence réelle dans l’Eucharistie, contre Bérenger de Tours
Bénévent 1091
Latran 1102
Guastalla 1106
Latran 1110
Sens 1140
Reims 1148
Tours 1163 Contre les pratiques de justice arbitraire, sur l’inquisition
Vérone 1184

TABLEAU de synthèse SUR LES HERESIES:
(hérésie vient du grec airesis signifiant « choix »: l’hérétique choisit un passage de la Parole de Dieu et rejette d’autres passages qui le dérangent; il choisit sa croyance individuelle ou éventuellement sectaire plutôt que la « Foi une » (Ep 4,5) reçue et transmise par l’Eglise.)