Sainteté pour tous


 
 

Sainteté chrétienne


As-tu expérimenté les limites de ce monde, la vaine souffrance que génèrent l’égoïsme et l’indifférence du péché? Qui écoute l’Esprit aspire à mieux, jusqu’à peut-être percevoir le désir de l’Absolu; la Foi nous indique que l’Absolu est une personne: Dieu qui est Amour, d’où nous venons et vers qui nous allons. On ne peut trouver l’Absolu qu’en Dieu, et la sainteté consiste à chercher le plus possible à en vivre.
La sainteté ici-bas n’est pas un état mais un chemin.
Un chrétien non saint (c’est-à-dire hors de ce chemin), est un chrétien vain, stérile car il a enterré ses talents (Mt 25,24): un énorme gâchis
St Jérôme: Ne pas vouloir être saint, c’est pécher…
Abbé de Rancé: ~ Celui qui n’essaie pas de vivre comme un saint vit en insensé.

POURQUOI LA SAINTETÉ?
Dieu l’ordonne
Lv 20,8.26 Soyez à moi, saints, car je suis saint, moi le Seigneur… qui vous sanctifie.
Nb 16,3 Tous les membres de la communauté sont saints, et le Seigneur est au milieu d’eux.
Is 62,12 On les appellera peuple saint, rachetés du Seigneur.
– Elle est le vrai trésor, la perle de grand prix (Mt 13,44s)
St Stanislas Kostka, aristocrate, devise: Je suis né pour mieux que ça.
– La sainteté est pour tous, et en particulier pour les pécheurs
Charles de Foucauld Méditations sur les passages des saints Évangiles: Ne désespérons jamais ni pour nous ni pour les autres, ni pour aucun autre, si perdu de vices qu’il soit, si éteints que semblent en lui tous les bons sentiments; ne désespérons jamais, non seulement du salut, mais encore de la possibilité d’atteindre une admirable sainteté. Dieu est assez puissant pour cela
St Silouane (1866-1938), Ecrits (trad. Starets Sophrony, éd Présence 1975, 360): Les saints étaient des hommes pareils à nous tous. Beaucoup d’entre eux ont été de grands pécheurs. Mais par leur repentir, ils sont parvenus au Royaume des cieux où tous vivent maintenant.

QU’EST-CE QUE LA SAINTETE?
non la dure incorruptibilité (vitrifiée) mais le péché repenti et pardonné
– la relation d’Amour continue avec le Dieu Trinité: enfant du Père mettant sa confiance en Lui, âme épouse du Christ ayant Ses sentiments réciproques (Ph 2,5), ami « envahi » du Saint-Esprit: le saint pense et essaie d’agir en permenence dans la présence de Dieu
non une exception mais toute la potentialité normale de tout être humain
non une option mais une obligation de nature.
MT: La sainteté n’est pas un luxe, mais une nécessité.
Soit la tiédeur et tout ce qu’elle entraîne, soit la guérison de l’état d’hyposainteté
– l’accomplissement de tout ce que tu es, ta vocation fondamentale. Tous nous fûmes saints au moment de notre conception; notrepéché dès le sein de notre mère (Ps 51,7), nous en a éloignés, mais Dieu veut (cf. 1Tm 2,4) qu’en coopérant avec Lui (cf. 1Co 3,9) nous le redevenions
Plus une personne est humaine (selon la volonté de salut de Dieu), plus elle est sainte.
En anglais, holiness, holy viennent de hole: « entièreté ». « plénitude« .
Pindare +438 BC: Deviens ce que tu es.
Aristote +322 BC: La perfection est "la qualité qui revient à un être qui est tel qu’il doit être selon sa nature".
– amour divin
Th MA 45 Noël 1886: Je sentis un grand désir de travailler à la conversion des pécheurs,… la charité entrer en moi…, le besoin de m’oublier pour faire plaisir
Jean Vanier: Faire toute chose avec tendresse.
consentement libre et joyeux à tout ce que Dieu te donne ou permet de vivre.
Th Lt 243: Supporter avec douceur ses imperfections. Voilà la vraie sainteté!
constance: dans la consolation vivre la fidélité en préférant Dieu, dans la désolation vivre la douceur patiente du Christ.
– état de pauvreté dans l’Esprit telle qu’à tout instant, on soit obligé de tout demander à Dieu.
Ce n’est pas être pauvre ou souffrant qui fait le saint, mais l’habitation par Dieu permise par ce qui fait notre existence.
– commencement du Salut
– séduction par Dieu, offrande de soi, emprise de Dieu, fidélité.
Jr 20,7 Tu m’as séduit, YHWH, et je me suis laissé séduire. Tu m’as maîtrisé, tu as été le plus fort.
– le bonheur véritable en Dieu.
– communion à la nature divine (2P 1,4; participation, à l’unique sainteté de Dieu -Ap 15,4)
– réalisation plénière de ta grâce baptismale (être mû par Dieu – volontés).
– mouvement (vs stagnation ou recul), jamais un degré franchi ou acquis. Cf Ac 17,28; Si 39,13 Écoutez-moi, fils saints, et croissez comme la rose qui pousse au bord d’un cours d’eau.
La conséquence est qu’on ne sait jamais qu’on est saint; si on le sait, c’est qu’on ne l’est pas. Comme l’humilité, la sainteté s’ignore elle-même.
– non un héroïsme (par volonté propre et force individuelle), une performance, mais l’abandon de toute prétention à Dieu, la remise continue de soi à la gratuité divine, la coopération (1Co 3,9) à la grâce.
Dom Marmion: Toute la vie chrétienne comme toute la sainteté, se ramène à ceci: être par grâce ce que Jésus est par nature: Fils de Dieu.
– docilité à l’Iconographe divin (l’Esprit-Saint donc sanctificateur, soufflé par le Christ) restaurant la ressemblance abîmée par le péché originel et ton péché personnel. Le saint est une fenêtre sur le coeur de Dieu
1Co l 1,1 Mon modèle à moi, c’est le Christ.
BasileSur le Saint Esprit, XXVI, 62 (PG 32, 184 A), SC 17bis, Paris 1968, p. 473: L’Esprit est […] vraiment le lieu des saints; et le saint est pour l’Esprit un lieu propre.
Faustine PJ 291: O mon Jésus, comme il est facile de se sanctifier. La voie la plus courte, c’est la fidélité à l’Esprit Saint.
Mgr Charles: Les saints sont les envahis du Saint-Esprit

COMMENT Y ENTRER?
– 5 moyens pratiques de la vie chrétienne
Alphonse de Ligori: C’est pas la prière que tous les saints se sont non seulement sauvés, mais sont devenus des saints.
JPII Eccl de Euch 9: L’Eucharistie est source inépuisable de sainteté
– désirer la sainteté
Bhx Maurice Tornay à 20 ans: A notre âge, d’autres étaient déjà saints.
P. Cantalamessa: Une goutte de sainteté vaut mieux qu’un océan de connaissance.
Désirer de tout son cœur être saint et demeurer sur le chemin de la sainteté, c’est déjà avoir commencé à être saint.
Plus on avance et plus l’horizon recule.
Séraphim de Sarov: Ce qui manque particulièrement à l’homme moderne pour devenir saint, c’est l’esprit de décision.
EldelaT Lt 91. Comme il faudrait être saints! Demande pour moi cette sainteté dont j’ai soif. Oui je voudrais aimer comme les saints, comme les martyrs.
s’abandonner chaque jour à Dieu: laisse Sa grâce agir dans ta vie: cherche à être réceptif à l’amour de Dieu, aux donc qu’Il veut te faire, aux chemins quotidiens dans lesquels Il t’invite. Remets Lui tous tes désirs, projets, biens matériels et spirituels: Sa volonté est puissante et meilleure que la nôtre.
– Passer par Marie
LMGM SdM 6: Tout se réduit à trouver un moyen facile d’obtenir de Dieu la grâce nécessaire pour devenir un saint… or je dis que pour trouver cette grâce de Dieu, il faut trouver Marie!”
Il n’y a pas de saint qui ne soit marial (passé par Marie).
Maximilien Kolbe: Si tes mains immaculées, Marie, cessent de me soutenir, je tomberai d’abord dans les péchés les plus graves, puis dans les profondeurs de l’enfer. Mais si tu ne m’abandonnes pas et me guides, bien qu’indigne, je ne tomberai pas et deviendrai un grand saint
humilité
– Mt 25,21 C’est bien, serviteur bon et fidèle, lui dit son maître, en peu de choses tu as été fidèle, sur beaucoup je t’établirai; entre dans la joie de ton Seigneur.
Dieu ordonne et donne la Sainteté; il ne peut donc pas la refuser à quiconque la lui demande avec le coeur (ie vérité + amour)
Cependant, avant de te préoccuper de ta propre sainteté, occupe-toi d’abord de celle de Dieu, qu’elle soit reconnue et aimée: Que ton nom soit sanctifié.
– vivre l’instant présent et les petites choses
Th PN 5: Je n’ai rien qu’aujourd’hui pour aimer.
saint Josémaria, Chemin, 815: Veux-tu vraiment être saint? – Remplis le petit devoir de chaque instant: fais ce que tu dois et sois à ce que tu fais.
Mère Teresa: Rien ne peut nous rendre saints, excepté la présence de Dieu… Et pour moi la présence de Dieu réside dans la fidélité à de petites choses… Nous pouvons ne pas accomplir de grandes choses — juste des petites, avec grand amour. Les Soeurs font des petites choses: aider les enfants, visiter les personnes solitaires, les malades, les indésirables. Quand quelqu’un me dit que les Soeurs n’ont entrepris aucun grand travail, qu’elles font tranquillement de petites choses, je réponds que même si elles n’aidaient qu’une seule personne, cela suffirait. Jésus serait mort pour une seule personne, pour un seul pécheur.
– combat spirituel (cf.doc)
Mt 11,12 Le royaume de Dieu souffre « violence », et des « violents » s’en emparent.
La vitesse de croissance ne dépend pas de toi (à partir du moment où tu donnes bonne terre, eau et engrais); ce qui compte: exposition au soleil et orientation de la plante.
conversion quotidienne
Mme Swetchine: Les saints ne sont devenus des saints que parce qu’ils se convertissaient tous les jours.
travail (moyen de sanctification)
ascèse = « exercice » en grec: entraînement comme dans le sport, les études ou le combat, à ne pas vivre pour son confort narcissique mais dans la liberté intérieure pour aimer Dieu et ton prochain.
Il s’agit donc ni de confondre, ni de séparer ascèse et sainteté: la première est un moyen quasiment toujours nécessaire (sauf grâce soudaine de Dieu, comme le martyre reçu…), mais non suffisant pour la seconde.
patience dans l’épreuve
Accepte avec reconnaissance et confiance tout ce que Dieu te donne de vivre. La souffrance est toujours une conséquence du péché des hommes, mais Dieu est assez puissance pour tirer un bien même du mal (Rm 8,28 Tout coopère au bien de ceux qui aiment Dieu), et Dieu te propose de t’associer à sa Passion (Col 1,24) pour la rendre féconde et sauver des âmes.
Ainsi, chez le Chrétien désirant a sainteté, la souffrance peut-être acceptée si elle le touche, mais combattue si elle touche les autres.
P.Pio à P Robert: La sainteté consiste à recevoir tout avec confiance comme venant de la main de Dieu.
Isaac le Syrien, sentence LVI: Voici le signe révélateur de ceux qui ont atteint la perfection: si dix fois par jour on les livre au bûcher pour l’amour des hommes, dix fois par jour ils estimeront que c’est insuffisant.
Eckhart Dits 8: En ceci réside toute perfection: savoir tout souffrir volontiers, joyeusement et librement, avec bonne humeur, tranquillité et sérénité, aussi bien la pauvreté, la misère, la honte, l’adversité que tout ce qui peut nous arriver en toute sorte de nécessité. Et demeurer ainsi jusqu’à la mort, sans nul pourquoi.


TEXTES
S. Charles-Gaétan Calosinto ofm (1654-1734) mystique et thaumaturge Naples: Celui qui marche toujours en présence de Dieu ne commettra jamais de péché, mais conservera son innocence et deviendra un grand saint.
EldelaT NI 12: L’idéal de sainteté est de vivre d’amour. Lemoyen le plus rapide pour y parvenir est de se faire toute petite, de se livrer sans retour. Lt 184: Demandons Lui qu’Il soit Lui-même notre sainteté.
Curé d’Ars +1859: Tous les saints n’ont pas bien commencé leur vie, mais tous l’ont bien finie.
Les amis du bon Dieu font ce qu’ils ne sont pas obligés de faire.
Daniel Ange: Nous sommes déjà saints et tout le problème est de devenir ce que nous sommes déjà. Toute notre vie nous est donnée pour cela: développer notre code génétique baptismal. Lorsque Jésus dit (Mt 18,3) que seuls les enfants entrent dans le royaume des cieux, il veut dire par là que toute ma vie est une croissance vers ma nouvelle enfance, mon enfance éternelle. Dieu est devenu un petit enfant pour me donner son enfance.
Thérèse de l’EJ MA 32: Je sens toujours la même confiance audacieuse de devenir une grande Sainte, car je ne compte pas sur mes mérites n’en ayant aucun, mais j’espère en Celui qui est la Vertu, la Sainteté Même. C’est Lui seul qui se contentant de mes faibles efforts, m’élèvera jusqu’à Lui
Pr 6: Je désire être sainte, je sens mon impuissance, je vous demande, ô mon Dieu, d’être vous-même ma sainteté.
Mère Teresa: Seigneur, je ne te demande même pas la claire perception de ma progression sur mon chemin vers toi, mais de faire de moi une sainte, laissant entre tes mains le choix des moyens pour y arriver.
Jean Tauler op IVè Sermon /Ascension: La paix au milieu des épreuves: Tous ceux qui désirent imiter vraiment le Dieu Rédempteur, notre Seigneur Jésus Christ, doivent humblement, sans murmurer, prendre sur leurs épaules la croix des souffrances intérieures ou extérieures, souffrances méritées ou injustes; et ainsi chargés, ils s’en iront, joyeusement, à la suite de leur Seigneur. C’est le seul moyen d’arriver, un jour, là où le Christ nous a précédés…
Il n’est pas rare, assurément, de trouver des hommes qui désirent être les témoins du Seigneur dans la paix, c’est-à-dire pourvu que tout aille suivant leurs volontés, ils veulent devenir des saints, mais sans fatigue, sans ennui, sans difficulté, sans qu’il leur en coûte rien. Ils ambitionnent de connaître Dieu, de le goûter, de le sentir, mais il ne faut pas qu’il y ait d’amertume. Aussi, dès qu’il faut travailler, dès que l’amertume, la désolation, les ténèbres, les fortes tentations viennent les trouver; dès qu’ils ne sentent plus Dieu et qu’ils se voient abandonnés intérieurement et au-dehors, leurs belles résolutions s’évanouissent. Ce ne sont pas de vrais témoins, des témoins comme il en faut pour le Sauveur.
Jésus à Marcel Van: « Regarde la fleur, ta petite soeur Thérèse: elle a reconnu qu’elle n’avait rien, mais en réalité elle possédait tout, parce que ne possédant rien, elle a tout obtenu ».
p.Gabriel Bunge: La sainteté ne dépend pas du lieu où l’on est envoyé. Là où tu es, tu peux servir le Seigneur; la providence te donne toujours tout ce qu’il faut.
Claude La Colombière, Ecrits spi, DDB: Faites-moi saint, mon Dieu, et ne m’épargnez pas pour me faire bon; car je veux le devenir quoi qu’il m’en coûte.… C’est le sacrifice de notre volonté propre, dans les choses même les plus saintes, qui fait les saints.

Cas particulier:
Quatorze Saints Auxiliaires, renommés pour l’efficacité de leur invocation contre certains maux. On les représentait souvent ensemble. La dévo­tion du peuple à ces saints spécialement secourables a souvent pris de départ dans quelque célèbre monastère qui possé­dait leurs reliques. Tous, à l’exception de S. Gilles, sont des martyrs. Le culte de certains d’entre eux, comme S. Georges, St Christophe, Ste Barbe, Ste Catherine, Ste Marguerite, fut si répandu au Moyen-Age que leur fête était l’occasion de coutu­mes et de réjouissances populaires dont plusieurs nous ont été conservées.
– Georges (23 avril), reconnu dans l’art religieux au dragon qu’il terrasse. On l’invoque contre les maladies dartreuses (peau). Il est le patron des guerriers avec St Sébastien et S. Maurice.
– Blaise (3 février) à ses deux cierges croisés. Il est invoqué contre les affections de la gorge (bénédiction sur le cou).
– Érasme (2 juin) aux entrailles enroulées autour d’un treuil est invoqué pour les maux d’entrailles. Les marins et gens de mer l’ont pour patron.
– Pantaléon (27 juillet) à ses deux mains clouées. Invoqué contre les maladies de consomption (amaigrissement et affaiblissement durable), il est le patron des médecins avec S. Luc et SS. Côme et Damien.
– Vite (ou Guy) (15 juin) à sa croix. Invoqué contre la chorée (danse de S. Guy), la léthargie, la morsure des bêtes veni­meuses ou enragées.
– Christophe (25 juillet) à l’Enfant Jésus qu’il porte. On le prie dans les orages, les tempêtes, les temps de peste et pour éviter les accidents de voyage.
– Denys (9 octobre) à sa tête coupée, qu’il porte. On l’invoque contre les possessions diaboliques,
– Cyriaque (8 août) à son habit de diacre. Invoqué pour les maladies d’yeux et les possessions du démon.
– Acace (8 mai) à sa couronne d’épines. Invoqué contre les maux de tête.
– Eustache (20 septembre) à son cerf et à son équipage de chasse. On le prie pour être préservé du feu éternel ou temporel.
– Égide (ou Gilles) (ler septembre) à sa coule bénédictine et à sa biche. Invoqué contre la panique, le mal caduc (faiblesse physique de la vieillesse), la folie, les frayeurs nocturnes.
– Marguerite (20 juillet) au dragon qu’elle tient en­chaîné. Invoquée contre les maux de reins et par les femmes souhaitant enfanter.
– Barbe (4 décembre) à sa tour et au ciboire surmonté d’une hostie. Invoquée contre la foudre et la mort subite. Patronne des mineurs et artilleurs.
– Catherine (25 novembre) à sa roue brisée. « La sage conseillère »; est invoquée par les étudiants, les philosophes chrétiens, les orateurs, avocats, etc.